Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publicité numérique: "Adblockalypse" now?

Trop de pub va-t-il tuer la pub ? Les logiciels "tueurs d'annonces" se multiplient !

Il y a des limites à tout ! Certes, l'univers du web étant souvent assimilé (surtout en France) à un espace dominé par la gratuité, il faut bien que les contenus soient financés d'une certaine façon. Mais comme chacun peut le constater, à l'exception naturellement de ceux qui en sont resté à la tablette en ardoise, bien des contenus tournent à la recette du pâté d'alouette : un cheval et une alouette. Une alouette de contenu et un cheval d'annonces plus ou moins culottées dans leur manière d'apparaître. Cela commence par les portails des groupes qui proposent leurs services en triple play. Et bien des utilisateurs de s'interroger : tous ces contenus non sollicités n'ont-ils pas une incidence sur le débit ?

La nature, surtout face à quelque trop plein que ce soit, a horreur du vide, y compris en réponses à de tels phénomènes. Ces réponses sont les "ad blocks", encore un terme anglomachiné, dont on comprend que les cousins d'Amérique fassent usage, les sujets de sa Gracieuse Majesté aussi, mais moins en ce qui concerne des lieux les plus branchés de Vic-sur-Cère ou du Lion d'Angers. Il se compose de "ad" de "advertising" (publicité) et "block", qui bloque. Ces logiciels (la plupart gratuits) se multiplient sur tout ce qui est numérique, prolifération rebelle qui agace les média-planneurs cherchant de ce fait à les combattre.

Ces spécialistes de la communication feraient mieux de contenir un peu plus leurs ardeurs, car de surcroît, l'intensité de leur envahissement des contenus a une autre conséquence que des bureaux d'études mettent en évidence : la population s'avère bien moins réceptive à cette orgie de messages qu'à la classique et simple pub TV. Il y a quelques temps, on avait entendu cette définition de l'autobus : "c'est un panneau publicitaire qui sillonne les rues et dans lequel on accepte quelques passagers". Comment va-t-on bientôt définir le notebook ou le smartphone si quelque digue n'est pas dressée pour contenir le flot publicitaire dans des limites acceptables par les utilisateurs ? "L'adblockalypse" que prévoient déjà des consultants anglo-saxons sérieux inventeurs de ce néologisme pourrait bien faire des publicitaires des arroseurs arrosés.

Tag(s) : #- TV-Radios-Medias-Net

Partager cet article

Repost 0