Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Et vlan ! Toute la presse s'étale soudain sur les sanctions que la DGCCRF vient d'infliger à des enseignes de e-commerce piégées par de lamentables fausses promos. Crédibilité en péril !

Affligeant ! Après les inimaginables progrès technologiques qui ont permis l'éclosion du monde communicant d'aujourd'hui, dont profite très largement le commerce dans ses stratégies concurrentielles, de bonne guerre, voilà que les consommateurs découvrent que leurs enseignes préférées sur le Net trichent. Et cela en utilisant des ficelles vieilles comme l'antiquité. La fausse promo, avec par exemple les prix de base d'abord relevés, puis affublés d'une pseudo remise XXXL%. Une sorte de retour à la préhistoire de l'entourloupette envers le client.

L'affichage de remises en pourcentages devrait être interdit. En effet, une proportion dominante des promotions, en période de soldes ou non, repose sur des réductions par rapport à un "prix public" qui n'existe pas légalement. Une fois son prix de cession négocié auprès du fournisseur, toute enseigne n'a que le choix de déterminer son prix de vente obligatoirement libre. Ce que les consommateurs, en général, ne savent pas réellement. Les fameux "prix constatés" (parfois exprimés avant même que les produits soient sur le marché) remplacent depuis des années le "prix imposé", vigoureusement prohibé. Ces évocations très superficielles de la réglementation laissent apparaître une réalité : d'emblée, les consommateurs partent vers la distribution très mal armés pour déjouer ce qu'il faut bien appeler des tromperies. A défaut de supprimer tous les abus, supprimer les annonces en pourcentages aurait au moins pour effet d'habituer le clientèle à comparer des prix nets, et oublier les effets trompeurs de remises supposées vertigineuses. 

Réputé pour ses capacités à proposer des prix bas avant tout, le e-commerce se voit donc infligée une correction qui va quelque peu ternir son image. Cela même si le on-line n'est à l'évidence pas le seul à donner dans l'astuce médiocre pour faire croire à sa compétitivité. "Le discount nous tuera" nous expliquait il y a quelques années le responsable d'une enseigne en ligne réputée. Le vrai discount, non, le coup pendable, sans le moindre doute.

RETOUR VERS TOUTES LES INFOS  

Tag(s) : #L'info en temps réel, #- Grrr...! et cartons rouges

Partager cet article

Repost 0