Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les élans médiatiques passent, les photos restent. Elles révèlent qu'il y a foule… et foule…

 

A-t-on le droit d'établir des parallèles entre des événements tenus aujourd'hui et d'autres datant de plusieurs décennies ? Chiche ! D'autant plus qu'il nous est arrivé à plusieurs reprises d'évoquer LA grande époque de l'IFA, quand cette manifestation drainait entre 3 et 4 fois plus de visiteurs qu'aujourd'hui, et ce avec pour thème unique la seule électronique de loisirs, donc sans le secours attractif de l'électroménager. Les deux documents que voici mettent face à face deux périodes qu'il serait hasardeux de comparer sans un regard empreint d'un sage recul. Cette vision, qui incite à une hasardeuse comparaison, n'a naturellement pas pour but de taxer de manque de réussite l'équipe qui organise le salon, même si, selon nous, certaines de ses options stratégiques nous paraissent mal adaptées aux données présentes et futures. S'il est vrai que la fréquentation des IFA d'aujourd'hui est largement en retrait de ce qu'elle fut jadis (elle frisait 800.000 visiteur au cœur des années 90), cette réalité est la conséquence de nombreux facteurs.

 

- - LIRE LE DOSSIER SUR LE MONDE BOULEVERSE DES SALONS - -

- - DANS LE DVSM Ligne & Papier SPECIAL SALONS ET EVENEMENTS - -

- -  Avec l'agenda des rendez-vous de la saison 2017-2018 - -

 

1962, on fait le mur ! Pas drôle, mais bien réel, le climat est-ouest aboutit il y a pile 55 ans à l'édification du mur de la honte. Lequel prive la population berlinoise des possibilités de s'échapper aussi loin que leurs compatriotes de Munich, Francfort ou Cologne. Pour se distraire, prendre le temps d'un break estival, il reste un tour en bateau, un pique-nique ou un plongeon dans les quelques étendues d'eau du côté de Spandau et la grande récréation que renouvelle fin août l'International Funkausstellung, salon de la radio. Lequel ne se limite pas à seulement un salon. C'est aussi une bonne dizaine de jours de kermesse, de musique en plein air, de choucroute et de bière… la fête !

 

 

En 1973 (photo) ce moment est d'autant plus apprécié que l'électronique de loisirs explose. La télévision en couleur a un peu plus de 5 ans (en PAL comme en SECAM), la haute-fidélité prend vigueur, l'auto FM s'installe dans l'auto. Si l'on oublie ce statut spécifique à cette période (longue) de l'IFA dans une ville militairement coupée du reste de la planète, il devient impossible de comprendre ce qui a donné à cette exposition un profil si atypique.

 

2017 : les organisateurs, qui revendiquent 253.000 visiteurs pour l'édition qui vient de s'achever, ont au fil des années récentes "sauvé" leur salon, en clair, le "support" médiatique dont l'animation est aussi leur métier. Ils avaient annualisé en 2005 cet événement qui ne se produisait qu'une année sur deux depuis la fin de la seconde guerre mondiale. Et ils ont doucement fait entrer l'électroménager qui, sans le moindre doute, attire des visiteurs, mais qui n'est plus de la "radio" (qui reste le titre de l'expo). Une stratégie compréhensible, qui souligne qu'avec le nouveau siècle, les changements n'ont rien de seulement symbolique.

 

RETOUR VERS TOUTES LES INFOS

Tag(s) : #L'info en temps réel, #- Expos et salons

Partager cet article

Repost 0