Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Loin des lumières médiatiques, une bataille intense se déroule et met en évidence un bilan carbone inattendu, dernière dérive dont on imaginait la batterie sauveuse de l'humanité capable d'être prise en défaut.

- DVDM, 23 août 2021. Du presque rififi pourrait se préparer dans l'antre de la batterie. L’ambiance est posée. A vrai dire, c'est une suite, pour un sujet que nous avions abordé récemment (à relire ici). Celle que certains considèrent comme la chance essentielle de sauver la planète (si toutefois celle-ci est réellement aussi menacée que certains le martèlent) est peut-être une sacrée cachotière. Selon des spécialistes a priori crédibles, l’accumulateur au Lithium Ion, déjà quadragénaire, et soulève bien des interrogations à propos des matériaux délicats à extraire et collecter, de sa fin de vie encore à inventer, et de sa propension à s'enflammer pour un rien. Garantir des motorisations zéro carbone, c'est bien, oui mais.! C’est avant d’entrer dans la vie active que ce stockeur serait affecté d'un un revers de médaille compromettant lourdement sa flatteuse réputation. Pour être fabriqué, il doit passer par un épisode de "cuisson" jusqu’à présent fort peu évoqué (faut-il dire "adroitement dissimulé" ?) dans un profil au-delà de tout soupçon.

Pour traiter les solvants entrant dans son élaboration, une phase de très haute température qui, selon des spécialistes de cette industrie s'exprimant dans la presse asiatique, devrait aboutir à avoir lâché dans l'atmosphère environ 400 millions de tonnes de gaz à effet de serre d'ici la fin de la présente décennie, moment où la conversion des motorisations (dont essentiellement le parc automobile) n'en sera encore qu'à une fraction très minoritaire. Une dispersion qui ne pourrait que se perpétuer et s'amplifier, pour la suite de la transition vers le tout électrique, ainsi que le renouvellement des batteries arrivant en fin de vie. (Sachant qu'un moteur conçu pour fonctionner avec certain types de batteries ne le fera pas forcément dans des conditions optimales avec une autre formule d'alimentation)

Il n’est pas inutile de revenir sur les raisons qui ont à l’origine fait préférer cette technique de stockage. Avant elle, la version cadmium-nickel de l'accumulateur portatif, véritable pionnière, avait été écartée pour son épouvantable effet mémoire la rendant vite quasi impossible à recharger (elle est même désormais interdite car polluante pour les sols et sous-sols dans lesquels elle serait enfouie). Les NiMh a bien failli lui succéder. Mais l’effet mémoire, moins marqué, restait un inconvénient que le Li-Ion a enfin éliminé, ajoutant une meilleure capacité à encombrement équivalent. Survolées très brièvement ici, ces différences ne concernaient cependant que des éléments pour les alimentations d’équipements mobiles, baladeurs, téléphones, tablettes ou notebook, compatibles avec des recharges longues comme la nuit (ou même un fonctionnement sous raccordement avec un bloc d’alimentation et de recharge). Pour l’automobile, voire les avions, le défi est d'une dimension bien plus grande, les quantités à produire encore plus.

Face à l’impatience très répandue des politiques de toutes nations, paniqués à l’idée de ne pas être réélus à cause de la concurrence écologique la plus intégriste, et cherchant à aller plus vite que la musique, de gros faiseurs industriels se sont dotés de capacités de production colossales. Des investissements très loin d'être déjà  amortis, alors que de nouveaux venus mettent le doigt sur ce principal défaut de la production des Li-Ion actuelles, un rejet qui serait avant 2030 à hauteur de 1% des rejets totaux de la planète. Les nouveaux entrants dans la partie estiment avoir des solutions à affiner (notamment le remplacement de certains solvants par… de l’eau !). Ils propagent donc à haute voix ce point propre à empoisonner l'avenir de l'univers Li-Ion, certes plaidant pour leur chapelle, mais un défaut dont personne chez les spécialistes n'a, jusqu'à nouvel ordre, démontré qu'il serait faux. On en est à ce point. Et déjà, des questions germent dans les esprits. La suite de cet épisode inattendu ne peut pas se limiter à un balayage d'un revers de main, un "rien, on continue" à hauts risques. A suivre...
 

 -- RETOUR VERS TOUTES LES INFOS >- 

-- D'AUTRES INFOS SUR ITnumeric.com >-

A propos : le blog DVSM, Distribution, Ventes & Services Magazine™ est le plus ancien outil d'information dédié exclusivement aux professionnels de la distribution des équipements et des services de loisirs électroniques et numériques. Fondé en 1979 sous le titre "Vente", et ayant adopté le nouveau titre DVSM à l'occasion de l'an 2000 (auparavant, Vente Electronique, Vente Informatique, etc.). Actualité, analyses, documents s'y retrouvent sous la forme de ce blog sans publicité. Réagir, nous contacter : dvsm.edition@orange.fr . 

Tag(s) : #- A LA UNE, #- INQUIÉTANT...?
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :