Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'un des médias en ligne les plus énergiques confond sans doute un peu trop et trop souvent vitesse et précipitation dans ses mises en lignes. Dommage. La rigueur y perd beaucoup.

- DVSM, 6 février 2021. Qui aime bien châtie bien. C'est dans cet esprit qu'il fallait un jour que quelqu'un le dise. Dans la presse écrite (même si l'écrit apparaît sur un écran) la coquille est la hantise de tous les professionnels. Ce que le commun des lecteurs baptise souvent faute d'orthographe, faute d'inattention ou faute de toute autre sorte confessée, est pour ce métier le piège diabolique, le truc énorme qui se cache au cœur de ce qu'il y a de plus voyant. Sur papier, dans un quotidien ou un magazine, la coquille possède même une propriété reconnue et admise, sans qu'elle soit pardonnable : elle ne se voit réellement qu'une fois imprimée. À en être déprimé. Car, sans aucun doute, le "Malin" y est pour quelque chose, elle sait ne pas échapper à un seul individu, mais à toute une équipe. L'auteur de ces lignes, avec quelques décennies de presse écrite au compteur, a vécu cette honte qui interdit que l'on puisse se jeter la pierre les uns aux autres. Bon, ça, c'était pour les précautions.

Car sur le blog de notre confrère méritant, ce n'est plus une coquille par-ci par-là, cela confine parfois au tsunami. Malheureusement, (il n'y est pour rien) ceci vient s'ajouter à la catastrophe orthographique qu'abritent les milliards de textes mis sur la toile à chaque instant. Ne nous cachons pas derrière notre petit OS, en ligne, il est toujours possible de corriger. Et pourtant, ce blog, un peu impétueux, qui informe sur tout ce qui bouge, qui met le doigt là où parfois l'actu fait mal, est un média précieux. Il peut agacer quelques uns, mais il a le mérite de traiter de tout, et non de rester polarisé sur seulement sur trois ou quatre infos usées jusqu'à la corde à longueur de brèves et de débats. C'était dit d'entrée de jeu : "qui aime bien". L'info va vite, elle est excitante, elle se vit et se gère dans un stress qui n'est pas forcément désagréable, mais fait parfois perdre de vue qu'il reste possible de consacrer quelques secondes, voire quelques minutes, à corriger des excès de vitesse qui, pour un simple raté d'accord, fait presque naître le désaccord. Il faut sans faute faire un brin d'effort. 

 

 

 

 

 

A propos : le blog DVSM, Distribution, Ventes & Services Magazine™ est le plus ancien outil d'information dédié exclusivement aux professionnels de la distribution des équipements et des services de loisirs électroniques et numériques. Fondé en 1979 sous le titre "Vente", et ayant adopté le nouveau titre DVSM à l'occasion de l'an 2000 (auparavant, Vente Electronique, Vente Informatique, etc.). Actualité, analyses, documents s'y retrouvent sous la forme de ce blog sans publicité. Réagir, nous contacter : dvsm.edition@orange.fr . 

 

Tag(s) : #- A LA UNE, #- INSOLITE...
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :