Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Au delà des chroniques locales souvent teintées d'attendus politiques et véhiculant des comparaisons faciles, la circulation du coronavirus et les contaminations semblent plutôt se renforcer à l'échelon planétaire.

- DVSM, 8 janvier 2021. Les propos du Premier Ministre tenus hier, largement commentés, n'ont guère été porteurs d'espoir. C'est d'ailleurs le principal reproche qui pourrait leur être fait. Les dirigeants devraient avoir le souci, sans dissimuler les réalités, de mettre au plus haut niveau possible le moral des populations. On en est loin, comme le montrent les nombreux commentaires désabusés qui suivent une prise de parole dans laquelle aucun indicateur réellement réjouissant n'a pu être décelé. Mais la situation au niveau international, que connaissent forcément des hauts responsables, ne pouvait que les conduire à une grande prudence.

La principale certitude est que l'ère des incertitudes s'impose. En Europe, l'Hexagone est cerné par des territoires où les reconfinements traduisent des niveaux de circulation élevés, là où personne n'attendait de telles évolutions. Outre-Atlantique, les USA enregistrent les plus mauvais scores, alors que le Canada est lui aussi contraint au renforcement des mesures rigoureuses. En Asie, le tableau n'est guère plus réjouissant. Le Japon s'inquiète de la progression des contaminations, alors que la Corée du sud, hier encore l'un des meilleurs élèves du globe face au virus, peine à contenir les offensives de celui-ci, environ 9 Coréens sur 10 concédant à présent en avoir assez des mesures barrières et autres dispositifs associés. Quant aux informations en provenance de Chine, mieux vaut les prendre avec des pincettes, certains observateurs estimant qu'elles ne sont pas plus fiables que l'étaient celles de l'Union soviétique aux plus belles heures de sa splendeur.

Ajoutons que les règles de comptage et les publications de statistiques conduisent à des observations difficilement comparables. Rien de prometteur ne sourd de ce contexte, et l'activité économique s'annonce déjà comme à la veille de s'enfoncer encore davantage dans le marasme. L'échéance pour une situation moins mauvaise portée à l'été 2021 condamne déjà de fait de nombreux éléments qui auraient pu ponctuer le premier semestre. Et en l'écoutant bien, le Ministre de l'Economie, tout en en rajoutant sur des promesses d'aides (dont on sait qu'en pratique, elles ne sont pas aussi concrètes qu'exposées), pourrait bien avoir fort discrètement amorcé un possible virage vers l'atteinte qui se révélera tôt ou tard d'un bout du bout dans le quoi qu'il en coûte... Aucune mécanique, serait-elle économique, n'a jamais pu supporter le sur-régime autrement que d'une manière transitoire. Une réalité qui hante plus d'un esprit, et pas seulement à Bercy... Un peu comme l'aurait écrit un potache mis à l'honneur dans la célèbre "Foire aux cancres" (de Jean Charles) : "Plus ça va un peu moins bien, moins ça va beaucoup mieux...!"

 

 

A propos : le blog DVSM, Distribution, Ventes & Services Magazine™ est le plus ancien outil d'information dédié exclusivement aux professionnels de la distribution des équipements et des services de loisirs électroniques et numériques. Fondé en 1979 sous le titre "Vente", et ayant adopté le nouveau titre DVSM à l'occasion de l'an 2000 (auparavant, Vente Electronique, Vente Informatique, etc.). Actualité, analyses, documents s'y retrouvent sous la forme de ce blog sans publicité. Réagir, nous contacter : dvsm.edition@orange.fr . 

 

Tag(s) : #- A LA UNE, #- INQUIÉTANT...?
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :