Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vieux repères est une expression à interpréter avec doigté. Car une étude récente sur les marques préférées des "millénials" tend à battre en brèche quelques idées reçues.

- DVSM, 13 novembre 2020. Pas si facile de décrypter les enseignements qui pourraient découler d'une enquête menée auprès d'un panel baptisé "Buzz Positif", mis en lumière par l'Observatoire Cetelem. Il n'est pas impossible de qualifier de réel étonnement face à celle qui se classe au premier rang des marques préférées de cette population, Netflix, qui devance McDonald's, Apple  et… Vinted. Une tête de classement pour le moins chamarrée, qu'il faut tenter d'expliquer. Tenter, sans négliger d'autres pistes. On n'a peut-être rien compris de cette tranche d'âge, ne serait-ce que dans les services de marketing.

Plus pantouflards qu'on le suppose…? La préférence pour Netflix (80% de suffrages favorables) fait en effet songer à une tendance plus orientée de cette jeunesse sur du temps passé dans un fauteuil à regarder films et séries que vers le jogging ou les soirées disco. A ne pas oublier pourtant, les contenus des plateformes de streaming se consomment aussi sur smartphones, tablettes et écrans d'ordinateurs. En marge de cette révélation, s'impose aussi un élément propre à inquiéter les animateurs (au sens large) de la télévision classique, dite linéaire (incluant ses volets de rattrapage) et de la TV payante, deux axes qui, de fait sont affectés par un réel repli, sur tous les territoires occidentaux. La population de l'ère numérique préfère plus que les autres regarder ce qu'elle veut, quand elle le veut.

Cetelem évoque une insensibilité aux discours dénigrant la malbouffe en soulignant la seconde place du plus célèbre des opérateurs de restauration rapide. Mais il ne faudrait surtout pas oublier que le restaurant est aussi et même surtout un lieu de convivialité. Même les repas de midi, qui se partagent entre collègues d'une même entreprise, relèvent de ce facteur très humain. Si déjeuner en paix, comme le chante l'attachant Stephan, est cher à certains, seuls dans leur coin, c'est quand même le plaisir d'un moment où le gustatif s'associe au collectif qui nourrit les préférences. Ce qui n'est pas nouveau, même en association avec le fast-food*. Ce penchant pour certains établissements, en la circonstance plutôt McDonald's (71%) qu'un excellent aveyronnais, tiens moins à la nature des mets que dans la reconnaissance sociale entre habitués. En résumé, c'est parce que McDo est un "resto jeune" qu'il est le préféré des jeunes. Et inversement.

Avec la très bonne position d'Apple (69%), c'est un autre indicateur capable de soulever l'étonnement. Dont celui de certains concurrents, comme ce Coréen au logo bleu qui suit la firme de Cupertino en la "marquant à la culotte", sans en dégager la même aura. C'est une probable reconnaissance intuitive du vrai créateur face au plus énergique de ses compétiteurs, puissant, mais quand même suiveur.

On ne vend plus rien sur le Bon Coin, affirment certains utilisateurs des versions en ligne des classiques petites annonces. Vinted (67%) s'est concentré sur une cible plutôt féminine, qui excelle dans le renouvellement de l'axe textile et chaussures, avec des moyens limités. Ajoutez à cela une image plus dans le temps présent et ses tendances que les classiques de ce domaine, les E-Bay et autres Paru-Vendu qui furent utilisés par des tranches d'âges qui désormais se perdent un peu dans le temps qui s'écoule.

Globalement, les révélations de ce dossier montrent aussi que si, sous certains aspects, l'ère moderne peut apparaître comme sujette à du renouvellement à cadence soutenue, elle n'empêche pas certaines valeurs de se véhiculer positivement à travers les générations. Tant pour Apple (qui file vers ses 45 bougies) que pour les fast-food, une bonne continuité reste totalement d'actualité.

* Des franciliens septuagénaires ont sans doute le souvenir des moments où, dans les années 60, ils se retrouvaient dans un des établissements de la chaîne Wimpi, du groupe Jacques Borel, pour discuter devant un Wimfish et son onctueuse sauce rosâtre (comme l'enseigne) et buvant un soda brun et pétillant venu des USA.

 

Tag(s) : #- A LA UNE, #- Repères et chiffres

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :