Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dans les situations périlleuses, le premier des ennemis est l'hésitation. Celle-ci ne cesse pourtant de dominer le sujet, des élémentaires diagnostics aux prises de mesures désordonnées. Résultat, on ennuie tout le monde pour aucun résultat tangible.

- DVSM, 7 novembre 2020. De toutes les enquêtes menées sur les stratégies ayant pour objectif de lutter contre le virus, il ressort que certains territoires ont mieux réussi que d'autres. Ce constat s'applique même aux Etats-Unis, la région du monde pourtant créditée globalement des plus épouvantables résultats. Les effets de la pandémie ayant été très présents dans la récente campagne présidentielle américaine, des écarts entre états ont été mis en pleine lumière, et révélateurs. En Chine, le coronavirus a très spectaculairement battu en retraite. Naturellement, dans les lieux qui affichent des résultats plutôt positifs, les doigts se croisent. Pourvu que la bête, pas morte (comme tous les virus), ne ressorte pas de son sommeil. Mais là où le genre humain qui s'est bien battu domine enfin dans ce combat, et avec une diffusion limitée, une surveillance pointue et sans relâche suffit à éliminer les risques de retour à des contagions en masse. Un peu comme des pompiers qui, sur les lieux d'un récent incendie, surveillent sans relâche les braises, prêts à inonder le moindre réveil des flammes.

Dans cette bataille, une certitude apparaît : il n'y a aucune roue de l'infortune agissant comme une alliée du Malin. La vraie méthode pour un résultat positif, face à une propagation qui n'obéit finalement qu'à une logique très élémentaire, tient dans la cohérence des mesures et leur application sans faiblesse. En France, et alors que les bulletins d'information ne cessent de faire se succéder aux records de nouveaux records, ne serions-nous pas en train d'assister au résultat flagrant d'une suite de décisions prises dans un processus complètement désordonné…?  Depuis plus d'un mois désormais –autrement dit largement assez pour qu'un repli viral soit amorcé- se sont succédé des choix amplifiés, réduits, modifiés parfois en seulement quelques jours. Ces options hésitantes, dont objectivement, personne ne percevait réellement le potentiel d'efficacité- ont en revanche empoisonné, le mot est faible, des quantités de professionnels, bars, restaurants, commerçants…sans résultat. Et donc avec gaspillage de ce que ces initiatives ont coûté.   

Pire, il semble que les hésitations se mélangent, dans certaines stratégies de tests et de traitement comme dans la bonne identification des sources de contagion (le cas des enfants, presque non propagateurs selon nos experts, mais estimés puissants vecteurs de diffusion par les spécialistes d'outre-Rhin). Dans cette cacophonie peu glorieuse, la facture s'allonge, à une cadence calquée sur le délai qui nous sépare d'une perspective de solution. 

 

Tag(s) : #- A LA UNE, #- DEMANDE RÉFLEXION !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :