Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La veille du départ, déjà plus de 300.000 amateurs étaient inscrits pour participer au Vendée Globe en version virtuelle, mais en conditions totalement copiées, collées et imbriquée dans la réalité.

- DVSM, 8 octobre 2020. A 5 heures du départ, ils sont 351.000. Leurs bateaux s'élanceront dans quelques heures, à 13h02 exactement, au même instant que ceux des skippers de la vraie course autour du monde. Dans ce qui est qualifié de "jeu", mais répondrait aussi fort bien au terme de "simulation", auquel il faudrait ajouter le temps (horloge) et le temps (météo) strictement réels, les skippers amateurs et en ligne ont pu préparer leurs bateaux, les équiper, les décorer. Ils ont aussi pu choisir une route qu'ils vont pouvoir faire évoluer à chaque instant, en fonction des vents, en changeant leurs voiles, en préparant des "waypoints" (points de passage), tout en surveillant les autres concurrents, dont les vrais de vrais. Tout est expliqué sur notre adresse "cousine", www.kelerepus.eu, avec un tutoriel particulièrement bien conçu.

Au-delà des aspects techniques fascinants de ce prolongement virtuel de la course autour du monde (en solitaire, sans escale), il faut prendre dans toute sa signification l'affluence gigantesque qu'il suscite. En énumérer les motivations reviendrait à se lancer dans l'établissement d'une liste interminable. Passion de la voile, plaisir du jeu pour des "gamers" au top de la compétition, loisir simple et abordable pour des milliers d'autres, aveu d'un rêve du grand large si souvent partagé... De quoi imaginer l'étendue des possibilités, probablement largement sous-estimées, du virtuel de et dans l'ère du numérique. Justement, si la clientèle pouvait découvrir ou redécouvrir dans les rayons (nécessairement physiques) ce qui est susceptible de la motiver, de lui transmettre des envies insurmontables, si ce qu'elle voit lors de sa "balade" (sens cheminement en rayon) pouvait lui suggérer que des smartphones, des tablettes, des notebooks ne sont pas seulement destinés à de longues conversations, à des prises et partages de selfies, à de la musique ou de la vidéo en streaming... Que d'opportunités de cessions aux chalands, stimulées non à l'aide d'un rudimentaire et bien peu glorieux "prix promo", mais par un échange dans lequel le plaisir de transmettre entre en osmose avec une joie d'acquérir. Au-delà des catalogues et pubs "boîtes aux lettres", pourrait-on déceler un peu de rêve...? 

 

Tag(s) : #- A LA UNE, #- INSOLITE...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :