Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Comme les 33 "vrais" skippers, ils sont très nombreux à se diriger vers le Cap Horn, qui est loin d'être atteint. Gérer des voiles, créer des way-points, composer avec les vents, l'aventure, c'est l'aventure...!

- DVSM, 27 novembre 2020. Depuis le départ, leurs rangs n'ont cessé de grandir. Passionnés éclairés ou simples amateurs novices, ils sont tous dans cette compétition,(924.126 exactement, ce-jour) qui démontre, si cela était encore nécessaire, l'intérêt que peuvent susciter les loisirs numériques que les techniques en ligne rendent certes très attrayantes, mais avant tout... possibles*. Ne se disputant que tous les quatre ans, la précédente édition avait déjà attiré pas mal de coureurs virtuels, dans un contexte numérique un peu moins abouti. Quant aux courses encore plus anciennes, la simulation on-line n'était que science-fiction. Surtout, ce genre d'épreuve au long cours élargit significativement le périmètre des activités oscillant entre passe-temps et passions. Le jeu n'est pas du style solitaire. Les compétiteurs qui se connaissent peuvent aussi se suivre simultanément, communiquer, s'organiser en équipes... Parallèlement à l'univers des consoles, à celui des gamers sur PC, des e-sports avec participants devenus quasi-professionnels, ou des jeux occasionnels dont les smartphones sont l'un des principaux catalyseurs, Virtual Regatta, vrai nom de ce Vendée Globe en ligne, transporte davantage encore vers le public le plus vaste cette compétition dans laquelle s'imbriquent le jeu et une simulation déjà très réaliste. Et dans laquelle se mêlent, conditions météo réelles au menu, les compétiteurs en ligne et les navigateurs réels.

C'est à coup sûr cette colossale participation qui mérite l'attention. Elle n'est pas sans rappeler l'effervescence et le succès qui avaient notamment accompagné la simulation de vol lorsque Flight Simulator était en vogue, avant que Microsoft ne l'abandonne (la dernière version, renaissance toute récente du soft original, ne faisant pour l'heure pas autant de vagues qu'il y a un quart de siècle). Pourtant, à la différence du FS des grandes années, cette course à la voile se déroule désormais sans apporter la moindre recette à la distribution. Qui plus est, contrairement aux consoles et au segment gamers, elle ne nécessite aucun accessoire. Le numérique n'aura pas apporté que des grands bonheurs aux surfaces de vente et à ceux qui les animent. Lesquels peuvent cependant trouver de bonnes occasions de faire CA et profitabilité, à condition de s'en donner les moyens.

* On trouve même parmi les compétiteurs des blogs que les habitués de DVSM (de plus en plus nombreux, dit-on...) connaissent peu ou prou - (Photo)

 

Tag(s) : #- A LA UNE, #- INSOLITE...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :