Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Marché de niche sans doute, le créneau ludique sur ordinateur reste fort dynamique tout en s'avérant économiquement bien supérieur à la micro classique.

- DVSM, 5 octobre 2020. Au cours de l'année entière, il se sera vendu près de 50 millions d'équipements majeurs dédiés à ceux que l'on appelle les "gamers". A quelque chose, malheur est bon. Il ne fait aucun doute pour les analystes que le fait pour de nombreuses personnes de s'être retrouvées coincées à la maison à cause d'un insolent virus a pesé dans la croissance des ventes. Laquelle n'est pas anecdotique. Elle devrait se ponctuer par un bond en volumes de 16,2%, pour atteindre 49,6 millions d'unités, réparties en 14,8 millions de desktops, 12,4 millions de moniteurs, et 22,3 millions de notebooks, ces derniers étant désormais bien ancrés dans cet univers. Certes, comparé aux ventes mondiales de smartphones, ce niveau semble modeste. Mais côté prix moyens, pas de doute, le jeu paye. A 699 dollars pour un desktop, 348 pour les moniteurs et pas moins de 967 pour les notebooks, jouer le jeu soigne le CA. Combien doit-on écouler de ces smartphones si effervescents pour réaliser les mêmes recettes, et avec quelles perspectives de ventes induites...?

De plus, cette facette du marché n'est pas, contrairement aux idées reçues, totalement déconnectée de celle des consoles. Au point qu'IDC, sur la base de ses études et enquêtes, estime même que le lancement cette saison des nouvelles PlayStation et Xbox stimulera le segment du PC de jeu. La console aiguise les appétits d'utilisateurs souhaitant aller plus loin. Minoritaires sans doute, ces aficionados sont de précieux clients parce qu'ils dépensent davantage en équipement de base, et surtout, deviennent le plus souvent des adeptes du ludique numérique durant de longues années, tout en se révélant assidus à une évolution technique permanente de leurs systèmes. Rançon de cette réalité, cette clientèle connaît parfaitement le matériel et n'a que peu de similitudes avec la mamy venue chercher, note à la main, ce cadeau étrange promis pour un pied de sapin. Connaissances du marché et des produits indispensables, offre au top du top en termes d'actualité.

Pour les saisons à venir, IDC affiche un optimisme de bon aloi… D'ici 2024, et à raison d'une progression annuelle pronostiquée à 5,7%, le volume global devrait atteindre à un pouième près 62 millions de pièces. Dans ce futur déjà presque proche, le notebook tirera encore un peu plus la couverture à lui, sans démériter en terme de prix de vente.

 

 

Tag(s) : #- A LA UNE, #- Jeux vidéo, #- Repères et chiffres

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :