Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Internet, c'est formidable. Sauf en ce qui concerne quelques miasmes qui, bien qu'arithmétiquement marginales, commencent à nuire gravement à cette formidable révolution planétaire numérique.

- DVSM, 21 septembre 2020. Un simple ver à peine visible peut pourrir un fruit tout entier. Fausses informations, insultes nominatives, expressions de dérives sexuelles "illustrées", rien ne manquait aux parois de ces monuments, physiologiquement plutôt destinés aux messieurs, que furent vespasiennes, latrines, pissotières et autres monuments de soulagement. Mais les échos de ces débordements n'allaient guère plus loin que les odeurs issues de ces édifices aujourd'hui disparus. Sur le Net, c'est un tout autre schéma. Lequel va en s'amplifiant puisque la toile est elle-même en développement toujours vigoureux, proportionnellement à la montée du taux d'équipement en instruments propres à la connexion.

Les ingrédients évoqués ci-dessus se propagent sur la surface du globe à la vitesse de la lumière. Qui plus est, la bulle des messages en pleine dérive gonfle chaque jour un peu plus, de surcroît relayée par les médias, dont certaines chaînes d'information TV en continu, qui y trouvent matière à d'interminables débats. Les convertis à ces messages ne sont plus seulement les individus sous-équipés intellectuellement. Les ardents défenseurs de causes glauques ont trouvé sur la toile un univers sans limite à leurs éructations digitales. Ce qui donne à d'autres des envies de contrôle, de limitation, voire d'interdiction. Les réseaux sociaux peuvent-ils mourir de leurs excès en tous genres ? Faudra-t-il imaginer un mode "sanisette" pour Facebook et consorts ou s'atteler au redressement des esprits tordus…?

 

Tag(s) : #- A LA UNE, #- DEMANDE RÉFLEXION !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :