Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

15 ans après, encore une suite logique et enrichie pour une innovation qui a généré une véritable catégorie de produits, utile même pour le CA et la profitabilité.

 

- DVSM, 28 août 2020. Il fallait une idée pour répondre aux dommages collatéraux que faisait surgir l'esthétique des écrans plats. Ceux-ci, conçus de plus en plus fins et dotés d'encadrements devenus millimétriques, faisaient que la place pour le son dans le téléviseur disparaissait. Fâcheux, pour des contenus enrichis d'effets nécessitant une panoplie de diffuseurs que les tubes cathodiques, dans leurs robustes ébénisteries, accueillaient bon an mal an pour distiller un minimum d'ambiance dont se contentaient de nombreux utilisateurs. En créant il y a une quinzaine d'années ses premières barres de son, Yamaha a ouvert une brèche essentielle pour que le son rejoigne ces écrans nouvelle époque. Moins envahissants et moins engageants en termes d'achats que des systèmes audio pour le home theater, ils arrivaient de surcroît avec des aptitudes acoustiques inédite. Une brèche aussi pour l'optimisation du CA dans les ventes de TV. Car, de nos jours, la cession en point de vente d'un bel écran de grande taille se prolonge le plus souvent par celle d'une barre de son (l'ajout d'un caisson de graves couronnant le travail des meilleurs vendeurs).

 

Il reste qu'il y a barre et barre. Car un équipement sombre doté d'un minimum diffusant pour un budget très serré ne suffit pas forcément pour un effet barre atteint dans sa plénitude. Avec son expérience dans le son appuyé sur un savoir-faire unique dans le domaine de la musique, Yamaha avait conçu des barres dont les propriétés en termes de diffusion frisaient une insolente virtuosité. Depuis, la firme n'a pas manqué d'en optimiser les performances. Elle dévoile deux nouvelles versions, dont une pour les petits espaces. En effet, non seulement tous les téléviseurs sont désormais dotés de dalles plates aux rendus visuels, haute définition aidant, de très haut niveau, mais ils ont ouvert la voie à une très substantielle progression de la qualité dans des diagonales moyennes. Ce qui justifie la bonne pertinence d'un accompagnement acoustique à la hauteur de l'image. Avec, en prime, un autre élargissement, vers la musique "tout court".

(Nouvelles barres de son Yamaha : SR-B20A et SR-C 20A, diffuseurs de graves intégrés, et permettant via une connexion Blutooth de diffuser de la musique –ou tout autre son- en provenance d'une source telle qu'un smartphone, à vendre 299 euros, modèle B, le plus grand, en exclu FNAC.)

 

Tag(s) : #- A LA UNE, #- Son HR et Home cinéma

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :