Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

En Allemagne comme dans de nombreux pays, les mesures mises en place pour tenter de relancer la consommation entrent en vigueur. Berlin opte pour une réduction de la fiscalité.

- DVSM, 1er juillet 2020. Une excellente mesure...? A vérifier. Car outre-Rhin, les doutes exprimés ne sont pas rares. A dater de ce jour et pour (au moins) jusqu'à la fin de l'année, la TVA baisse, pour le taux normal de 19 à 16%, et pour le taux réduit, de 7 à 5%. Des réductions qui vont coûter beaucoup aux finances allemandes, d'autant qu'elles s'accompagnent de versements de primes aux familles ayant des enfants (300 euros pour chaque enfant ayant droit aux allocations familiales), en tout une facture de près de 19 milliards d'euros. Et pourtant, certains observateurs soulignent qu'une fois mises en oeuvre, ces baisses n'entraînent que des réductions d'étiquettes assez modestes, peut-être insuffisantes pour déclencher des achats très volumineux. Ce d'autant plus que les craintes de voir les enseignes utiliser cette baisse pour reconstituer leur propre trésorerie ne sont pas dissimulées. Côté commerce, le ton est différent. Les établissements soulignent que nombreux sont ceux qui ont déjà baissé les prix et que cette diminution fiscale ne pourra qu'optimiser les actes d'achats des consommateurs. Ce d'autant plus que la mesure est limitée dans le temps, et qu'elle peut parfaitement engendrer une période au cours de laquelle tout consommateur sera tenté de profiter de conditions avantageuses avant la fin de l'aubaine. Mais avec un revers de médaille, en forme de grand calme dès la période de réduction terminée. 

 

 

Tag(s) : #- A la Une, #- Eco-conjoncture

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :