Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sony tient son calendrier. Sa nouvelle console devrait voir le jour vers la fin de 2020. Dans un marché des jeux interactifs qui subit les effets du temps qui passe, ce lancement sera aussi un pari.

- DVSM, 13 juin 2020. Bonne idée que de faire le buzz un vendredi...! Les amateurs, que la planète appelle "gamers", ont tout le week-end pour déjà discuter, évoquer, se pré-émerveiller. Les responsables de la puissante firme japonaise en sont là également, avec certainement le même état d'esprit, agrémenté de quelques inquiétudes. Notamment du fait de l'absence de grands événements tels que l'E3 (US), Gamescom (Cologne, Allemagne, qui se contentera d'une version digitalisée) ou en France la Paris Games week, purement et simplement (sagement, aussi...) annulée. "Pas grave" commenteront sans doute les spécialistes, qui savent qu'un lancement de fin d'année n'est en général qu'un amorçage sage de la construction d'un futur parc installé. Et des ventes nourries, accessoires et softs inclus, promises pour dans quelques saisons. Malgré tout, sans ce genre de tremplins qui engendrent des initiatives de communication en masse, ce départ se place dans une contexte plutôt morose.

Pour Sony, c'est la suite d'un pari lancé il y a bien longtemps (1994), qui avait alors suscité une pluie de commentaires émis et repris par mille et un observateurs et sous toutes les latitudes : "Qu'allait donc faire l'inventeur du Walkman, du Trinitron, de la disquette 3,5 pouces, du CD audio*, dans cette galère ?". Au milieu des années 90, le jeu, dont les principaux acteurs étaient Nintendo, Atari, ou encore Sega, le marché allait plutôt cahin-caha. S'y propulser revenait peut-être à mettre le doigt dans un engrenage compliqué. Et pourtant, plus d'un quart de siècle s'est écoulé depuis le lancement de la première version, et les volumes vendus par Sony sont impressionnants, la génération 5 s'apprêtant à prendre le relais après un quasi demi-milliard d'unités ayant été vendues.

Les PlayStation vendues fin 2019

Versions Quantités
PS (1) 102,5 millions
PS 2 157,68 millions
PS 3 87,41 millions
PS 4 104,80 millions
Total 452,39 millions

 

Dévoilée au moins sous son aspect esthétique, avec description de fonctions (forcément aux pointes de l'évolution technique), portrait d'une panoplie et d'un programme de jeux en forme d'avalanche, la nouvelle venue, qui semble bien armée, aura à batailler moins contre des concurrents qui ont montré leurs limites (Microsoft...) ou leur visions stratégiques finalement assez différentes (Nintendo, voire le PC) que face à une évolution du monde numérique plus vaste et ambitieuse que jamais. La 5G et les smartphones des prochaines générations laisseront-ils à une console, si performante soit-elle, assez d'espace pour s'exprimer...?

* Avec Philips, bien sûr...!

 

Tag(s) : #- A la Une, #- Jeux vidéo

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :