Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La proposition de Lidl pour une PS4 à 95 euros n'est pas tombée dans l'oreille d'un gamer sourd. Il a fallu jouer plein gaz l'appel au calme.

 

- DVSM, 17 juin 2020. Alors que ne nombreux acteurs de la distribution cherchent comment faire venir des clients dans leurs rayons, d'autres savent déclencher des flux excessifs. L'enseigne à bas coûts d'outre-Rhin, qui multiplie ses implantations en France et transcende celles déjà existantes, a depuis longtemps montré son savoir-faire en matière de motivation des consommateurs. Ses catalogues BAL* hebdomadaires, en particulier toujours très aiguisés en produits techniques et de jardinage (il n'y a pas que la barquette de chipolatas dans la vie), une recette très efficace pour capter l'attention de la clientèle masculine (et étrangement bien peu exploitée par la concurrence), sont peut-être encore lus avec plus d'assiduité que les meilleurs hebdos de programmes TV. L'enseigne sait même cultiver l'excès, comme avec un robot culinaire dont l'annonce avait provoqué l'émoi dont on se souvient. Elle vient de rééditer un de ses coûts quasi tordus avec une PlayStation annoncée (pour une ouverture en région parisienne) à moins de 100 euros (95 exactement). Le blog de Jean-Marc Morandini (sur lequel quelques images en vidéo sont visibles) a été parmi les premiers à relater cet épisode croustillant, avec de chauds chalands arrivant déjà dès le cœur de la nuit, une marche arrière de l'enseigne sur sa promo provocante, et un épilogue avec une foule dense et nerveuse que les forces de l'ordre ont dû calmer et disperser à l'aide de gaz lacrymogènes. Ce qui permet de constater que la célèbre console reste très attirante et émoustillante, une propriété que bien peu de produits partagent (quelques références d'Apple sont de ces allumeurs d'envies impérieuses).

 

 

Tag(s) : #- A la Une, #- TOUT LE COMMERCE

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :