Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Comme les coureurs du Tour de France, c'est au sprint que pourrait se vivre la fin de 2020. Croisons les doigts pour que personne ne s'emmêle les pédales.

 

- DVSM, 16 avril 2020. ASO*, l'organisateur du Tour de France et de nombreuses autres compétitions,  cyclistes et dans d'autres disciplines, aura été l'un des plus résistants à l'annulation de sa compétition reine, la plus connue et la plus suivie. La décision d'interdire les événements avec "beaucoup de public" au moins jusqu'au 15 juillet, annoncée par le chef de l'Etat dans sa récente intervention, aurait pu se ponctuer par un renoncement. C'est d'ailleurs le cas pour une flopée de festivals et moments forts sur le plan artistique, de même que pour d'autres compétitions plus difficilement reportables. En revanche, l'organisation dès la fin août de la grande boucle prend une allure très différente et fort encourageante. Si le Tour est un événement sportif original, avec beaucoup de spectateurs qui assistent gratuitement à l'épreuve, le long des routes, c'est aussi l'un des plus suivis par les médias en France, en Europe et même de l'autre côté de l'Atlantique. Après avoir été, à l'image de l'ensemble du cyclisme, le numéro un des audiences télévisées, il n'a cédé sa place au football qu'après la mise en place par celui-ci d'une structure calendaire et de droits audiovisuels que le vélo n'a pas (pas encore…?) su échafauder.  

 

ASO a probablement eu raison de ne pas se précipiter sur l'option d'une annulation pure et simple, qui était pourtant largement pronostiquée par de nombreux observateurs. Il est vrai que cette solution aurait probablement précipité un grand nombre d'équipes vers le trépas, faute de sponsors. Et si le Covid-19 consent à battre en retraite, comme cela semble prévisible dans les semaines et les mois à venir, cette course s'installant au moment de la rentrée pourrait devenir un excellent tremplin pour une fin d'année propre à reprendre au moins un peu de ce qui a été perdu depuis l'apparition de l'épidémie. L'heure n'est surtout pas propice à oser songer à tout autre scénario.

 

* Amaury Sport Organisation, une sorte de suite de l'histoire après TSO, Thierry Sabine Organisation, qui avait à son calendrier l'Enduro du Touquet, et le Paris-Dakar où son organisateur devait trouver la mort (en compagnie du chanteur Daniel Balavoine).

 

 

 

Tag(s) : #- A la Une, #- A cause du virus...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :