Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Face à la crise, le monde économique ne peut pas rester éternellement inerte. Des initiatives se multiplient du côté des enseignes, de quoi roder les procédures.

- DVSM, 11 avril 2020. Le confinement imposé dans l'Hexagone va dans quelques jours ponctuer sa durée "initiale" d'un mois. Malheureusement, de nombreux signes indiquent que cette mesure au départ présentée comme devant durer deux semaines, risque fort de se prolonger encore longtemps. En Chine, cette disposition a été observée durant 76 jours, soit presque 11 semaines. L'Italie vient d'annoncer le prolongement de son propre confinement au moins jusqu'au 3 mai. De surcroît, tout laisse désormais entrevoir une sortie très progressive, débordant largement sur l'été. Dans de telles conditions, il était logique qu'une vie économique en arrive à s'organiser dans des conditions de substitution. C'est ce que l'on observe en matière de distribution.

C'est la voie empruntée depuis quelques temps par Boulanger, qui multiplie les points de vente désormais convertis à ce régime certes ralenti, mais qui vaut mieux qu'un arrêt complet. Avec 54 ouvertures ajoutées à celles déjà réalisées, l'enseigne comptera dès mardi 14 avril pas moins de 134 établissements auprès desquels la clientèle pourra faire ses achats. Tous les détails de cette mise en oeuvre ont été affinés, de manière à ce que les mesures barrières soient strictement respectées, évitant notamment tout contact entre chalands et intervenants de l'enseigne, lesquels disposent de masques, de gants et de gel hydroalcoolique.

Il est à prévoir que les ouvertures de ce principe se multiplient dans les prochains jours. Ce qui pourrait provoquer en hauts lieux quelques remarques, mais également influer sur la vie pratique dans la distribution, au-delà des soucis de contagion. À suivre.

 

 

Tag(s) : #- A la Une, #- A cause du virus...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :