Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Doucement, mais sûrement, ce qui était le problème de l'Etat devient celui de chacun des citoyens.

 

- DVSM, 29 avril 2020. L'affaire des masques, qu'il faudra bien élucider un jour, restera comme l'un des symboles de cette crise du coronavirus et de sa gestion pour le moins brouillonne des ténors du pouvoir. Qui n'a encore en mémoire l'affirmation d'un président selon laquelle les masques arrivaient… mardi pour les professionnels de santé, et dès mercredi etc. Mais depuis, après avoir affirmé que finalement, cet accessoire était d'une inutilité démontrée, il ne cesse de nous jouer et rejouer du Samuel Beckett. Sacré Godot, va...!

Ne remuons aucun couteau dans aucune plaie. Constatons seulement que dans les armes des politiques, figure aussi (peut-être même surtout) le toupet. Il apparaît depuis peu dans cette dualité entre des masques qui vont devenir obligatoires dans un certain nombre de circonstances, et pas obligatoires, mais recommandés, pour tout le monde, tout le temps. Et pour que chacun puisse enfin cesser de se plaindre de n'en trouver nulle part, bon sang, mais c'est bien sûr, il n'y a plus qu'à les acheter si dispos, ou se les fabriquer soi-même. Aides-toi, le ciel te masquera…!

 

 

Tag(s) : #- A la Une, #- A cause du virus...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :