Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'Eyjafjallajökull et son éruption faisant irruption dans un fragment de la vie économique avait suscité beaucoup d'inquiétude. Le monde était-il donc de la sorte à la merci d'un incident dont personne n'envisageait l'éventualité ?

- DVSM, 18 avril 2020. La mémoire courte…! Tel est peut-être l'un des plus graves défauts de notre civilisation. Certains se préoccupent généreusement, et parfois avec une certaine violence verbale, de ce qui pourrait se produire dans 50 ans ou plus. Mais qui songe à s'organiser pour un cataclysme soudain, se déclenchant maintenant, là, tout de suite ? Le Covid-19 vient de répondre. Imprévisible…?  Rien n'a donc été retenu des épidémies virales du passé (grippe asiatique, grippe dite de Hong-Kong, grippe asiatique, SRAS…) que depuis quelques semaines, les médias ne cessent soudain de remettre dans une masse d'infos devenant de vraies rengaines.

  

Le Laki, volcan islandais dont les cratères ont déjà semé la mort dans nos contrées.

 

Le 14 avril 2010, le Eyjafjallajökull lançait dans l'atmosphère un colossal nuage de poussières et de particules propres (enfin, si l'on veut) à encrasser vite fait les délicats méandres des turbo fans (le public en est resté aux "réacteurs", et l'expression bien française de "turbo ventilateurs" est peu évocatrice) des jets circulant à haute altitude. Attention, danger ! Sitôt identifié, le piège fut contourné, ce qui, pour de nombreux vols franchissant le nord de l'Europe signifiait sans délai… vols impossibles. Cette colère volcanique était-elle unique en son genre, et imprévisible…? Non aux deux questions. À cadence régulière, des éruptions ont déjà perturbé le ciel aéronautique de nombreuses fois. Mais ces phénomènes restent perturbants dans des zones relativement localisées. Et ils s'éliminent. Pour ce qui concernait cet Eyjafjallajökull, il s'agissait d'un volcan de taille quasi modeste. Sans commune mesure avec ce Laki, déjà évoqué dans nos e-pages, et qui se tient tranquille, pour le moment. Mais que les vulcanologues surveillent comme le lait sur le feu. Ce monstre qui a fait de 1783 et 1784 des années terribles, en plein brouillard toxique, sans été, sans récoltes, et mortifères jusque sur la moitié nord de l'Hexagone, fait dodo. Et les experts sont unanimes. Il faut ouvrir l'œil et le bon sur ce rebelle de l'écorce terrestre qui se réveille tous les 200 ans environ, et qui est déjà endormi depuis plus de 207 ans…!

 

Mais en dehors des experts, qui se préoccupe de cette menace ? Alors qu'en dehors des volcans et des virus, il n'est pas impossible que d'autres pièges soient tendus, prêts à faire trébucher cette civilisation si sûre de son invincibilité. La quasi-totale absence de rappel de cette éruption d'il y a 10 ans pile est en elle-même révélatrice, alors que la planète est pourtant en pleine panade sanitaire. Bon, courage quand même... Y.D.

 

 

 

Tag(s) : #- A la Une, #- DEMANDE RÉFLEXION !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :