Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Si les rangs des utilisateurs convaincus par les automobiles électriques grandissent doucement, cet arbre d'une très modeste progression dissimule la forêt plus inquiétante des consommateurs qui ne bougent plus.

 

- DVSM, 2 mars 2020. Après avoir fait tous les comptes, une réalité s'impose. Si les discours euphorisants sur la progression de l'e-automobile donnent l'apparence d'un emballement, ils ne paraissent en rien en mesure de faire basculer le ressenti des observateurs les plus pragmatiques (parmi lesquels certains n'hésitent pas à parler de bourrage de crâne). Les volumes de ventes de véhicules électriques sont restés infinitésimaux en 2019. Si les hybrides passent mieux, l'achat d'un modèle électrique pur reste l'exception. Et encore, sur notre territoire, faut-il tenir compte dans ces ventes réalisées à destination d'utilisateurs institutionnels comme La Poste*. Revers de la médaille, le public, toujours très peu convaincu par les autonomies et les temps de recharge, reste sur ses positions que certains décrivent comme attentistes, quand d'autres simplifient le constat au moyen d'une formule plus terre à terre, les consommateurs n'en veulent pas. Bonne pioche pour le classique "thermique"…? Hélas non. Car de ce côté, avec l'amplification des malus et la perspective de l'anéantissement du diesel, nombreux sont ceux qui ne bougent plus. Ils conservent ce dont ils se servent, et qui, de surcroît, subit une décote prononcée pour la revente. Assez pour que le marché se contracte. Le CCFA indique que : "Sur les deux premiers mois de 2020, avec 302 013 immatriculations, le marché français des voitures particulières neuves est en baisse de 7,8% en données brutes et à nombre de jours ouvrés comparable par rapport à la même période de 2019 (42 jours en 2020 et 42 jours en 2019)". Voilà le travail.

 

* Dont le quotidien Le Monde soulignait dès le printemps 2019 le statut de numéro 1 mondial de l'administration postale française en terme de parc électrifié, avec pas moins de 7.280 camionnettes ainsi motorisées (et un parc global de 37.000 véhicules électriques, avec des bicyclettes, 6.200 triporteurs, des quads…).

 

 

 

Tag(s) : #- A la Une, #- Auto - Mobilités

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :