Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Il aura fallu longtemps pour que des écrans d'origine intégralement électronique s'installent dans l'habitacle des automobiles. Voici une vraie première.

- DVSM, 23 février 2020. Les automobilistes sont des conservateurs sentimentaux, facilement influençables par les effets de mode. On se rappelle qu'il y a quelques années, une firme d'outre-Rhin avait provoqué une véritable frénésie pour des instruments de tableaux de bord dotés d'un élégant éclairage bleuté. Copié par beaucoup, mais ne plongeant pas dans l'oubli les atomes crochus que les automobilistes ont toujours gardés avec de belles instrumentations, Jaeger ou Smiths (ceux des plus belles berlines et sportives britanniques). Caser du LCD à la place de tout cela était osé, et pas sans risque. Surtout sur du haut de gamme. L'arrivée de l'écran (GPS, reprenant ce qui est destiné au smartphone ou plus encore) derrière le volant change doucement la donne. 

Ce sont sans doute ces éléments, ajoutés aux perspectives des marchés d'équipements, qui ont incité LG à franchir un pas décisif, en introduisant sur l'Escalade, l'un des derniers modèles à la marque Cadillac (groupe General Motors) un OLED incurvé (dans ce type d'usage, la courbe peut être justifiée). Cette belle américaine est donc le premier véhicule à proposer la solution P-OLED Digital Cockpit (DCS) de LG. L'écran de 38 pouces est composé de trois panneaux d'affichage P-OLED distincts, le plus grand mesurant 16,9 pouces en diagonale. Les trois écrans incurvés composent le tableau de bord (IPC) pour afficher les informations de base relatives au véhicule et une pile centrale intégrée (ICS) qui sert d'affichage d'infodivertissement pour le contenu audio, vidéo et de navigation. Le système avancé d'Escalade comprend des fonctionnalités telles que la navigation en réalité augmentée et la vision nocturne -toutes alimentées par un logiciel développé par LG. Le logiciel est conforme au niveau d'intégrité de la sécurité automobile (ASIL) et répond à la norme internationale ISO pour la sécurité fonctionnelle des véhicules routiers. L'initiative se place dans un contexte de croissance sur ce créneau. Le marché des instruments et tableaux de bord pour l'automobile devrait en effet progresser de 7,8 milliards de dollars aujourd'hui à plus de 10,5 milliards dès 2023 (selon IHS Markit). 

 

 

Tag(s) : #- A la Une, #- Auto - Mobilités

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :