Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le smartphone est dangereux quand on s'en sert, et même quand on ne s'en sert pas. Les innombrables admissions aux urgences le démontrent.

 

- DVSM, 11 décembre 2019. Outre les blessures, et parfois pire, qui sont très régulièrement déplorées suite à l'utilisation d'un smartphone au volant, bien d'autres épisodes douloureux, au sens propre, sont relevés quotidiennement, ayant pour responsable le téléphone intelligent, certes, mais parfois rebelle. S'il est difficile de trouver des statistiques concernant ce phénomène sur notre territoire et en Europe occidentale, il n'en est pas de même sur l'autre rive de l'Atlantique. En une année, selon des informations en provenance des milieux hospitaliers*, la barre de 80.000 admissions dans les services d'urgence n'est pas loin d'être atteinte. Si pratiquement 6 sur 10 de ces blessés étaient soit des conducteurs utilisant leur joujou, soit leurs victimes directes, bien d'autres causes ont été recensées. Comme ces piétons smartphonistes ayant percuté de plein fouet arbres ou poteaux, trop absorbés par les usages faits en marchant. Inutile de mentionner les accidents dans lesquels bicyclettes et trottinettes s'unissent au smartphone pour causer "le carton". On note aussi des blessures causées par des appareils dont les batteries ont pris feu ou explosé. Et même, des gens qui ont tout simplement été blessés par un smartphone leur tombant sur la tête, peut-être mal rangé. L'accidentologie numérique n'est en rien une légende.

 

* JAMA Otolaryngol Head Neck Surg. , spécialisé dans la chirurgie réparant les blessures à la tête et au cou.

 

 

Tag(s) : #- A la Une, #- INSOLITE..., #- Mobilités

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :