Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dans l'atmosphère actuelle, quelque peu "chatouilleuse", la suite possible des nervosités entre Est et Ouest ne pouvait "trumper" personne. De plus, ça chauffe sur le front du commerce international.

 

- DVSM, 3 octobre 2019. Et vlan…! La perspective d'une taxation par les USA des produits européens ne pouvait être qu'attendue. Dire qu'il s'agisse d'une réplique pure et dure serait inexact et incomplet. D'aucuns rappellent d'ailleurs que les frictions ne datent pas d'hier, et qu'il faut en relever les traces originelles dans ce qui se produisait il y a au moins une décennie et demie. Mais dans la résolution des problèmes relationnels, il y a les éléments concrets, et la manière. La volonté européenne de taxer les entreprises de l'économie numérique, avec en porte drapeau majeur notre bel Hexagone, ne pouvait qu'entraîner tôt ou tard des répliques si possibles bien senties. Elles semblent arriver, avec les taxes de 10% sur les avions et de 25% sur les autres productions concernées et d'origine européenne. "Semblent", car en matière de menaces et de mise en pratique, tout est toujours possible, puisqu’après s'être énervé, bien souvent, on se calme.

 

Ces décisions tombent cependant fort mal, car elles ne se résument pas à un duel bien délimité entre les deux grands continents occidentaux. Les amabilités commerciales entre Chine et US donnent au contexte un aspect bien plus croustillant, ou inquiétant. Là encore, de sages négociations pourraient être en mesure de stabiliser les humeurs. Malheureusement, les tensions sur Hong-Kong changent la donne et rappellent que les enjeux sont nettement plus corsés. L'ex-dépendance britannique semble effrayée par une possible stratégie de force de l'Empire du Milieu. Lequel est lui-même encore davantage effrayé par l'effervescence de ce petit bout de planète, capable au bout du compte de mettre en péril le grand régime chinois qui fête ses sept décennies dans une fragilité de plus en plus perceptible. C'est connu, les poutres les plus rigides cassent en général brutalement. Entre les manœuvres à l'emporte-pièce (de monnaie) d'un président américain sur le grill dans sa politique intérieure et une planète qui vit une métamorphose majeure et irréversible de son schéma économique et commercial, il est périlleux d'analyser le déplacement de chaque pièce de ce jeu d'échec international et d'en prédire les aboutissements. Industriels et stratèges de talent, l'heure de pousser votre virtuosité à son plein régime a sonné…!

 

 

 

Tag(s) : #L'info en temps réel, #- Eco-conjoncture

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :