Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Encore un métier que les avancées de la technologie pourrait faire disparaître. La reconnaissance faciale se développe. D'une manière plus générale, attention aux rejets du high-tech qui pourraient un jour surgir…

 

- DVSM, 15 avril 2019 – "Quoi ma gueule, qu'est-ce qu'elle a ma gueule…?" Ce refrain d'un rockeur disparu va-t-il devenir le symbole de réactions agacées, sur fond de "c'était mieux avant". Planté à la porte du casino, pour empêcher d'entrer ceux qui s'en sont fait interdire l'accès, il savait reconnaître entre tous les autres les visages de ces repentis du chemin de fer, du black jack ou de la roulette. Un smartphone pas trop vétuste secondé par une webcam wi-fi pourra sans doute bientôt suffire à l'accomplissement de cette délicate sélection que tout physionomiste savait gérer avec les formes. C'est le progrès, ou "un" progrès.

 

Mais parallèlement, cette capacité à reconnaître tout le monde tout le temps partout soulève aussi des inquiétudes. D'une manière tolérable lorsqu'en passant à la caisse (automatique) d'une grande surface, celle-ci dira "Bonjour Monsieur Durant" au client de passage. Un peu plus probablement à l'aéroport, au moment d'embarquer ou d'entrer sur un territoire. Bien davantage encore par les aspects chinois de la mise en œuvre de ces techniques permettant d'identifier les individus, ce en liaison, révélée ou non, avec des fichiers où mille et un détails de comportement, de situation financière et fiscale, de santé, etc. peuvent ou pourront être conservés.   

 

Globalement, après avoir changé la vie de nos semblables, les techniques numériques tendent à devenir un peu trop envahissantes et surtout de moins en moins supportables. Les débordements sur des réseaux sociaux truffés de fausses nouvelles émeuvent. Parallèlement, les citoyens apprennent avec étonnement que certains suivent leurs habitudes et en compilent les détails. Pour faire du commerce dit-on, mais pourquoi pas autre chose, tout dépendant de qui a la maîtrise de la machine. Et voilà que cette enceinte connectée, coqueluche des rayons, vient ajouter son pesant d'indiscrétion à des engins capables de reconnaître tout individu, par exemple, au volant de sa voiture... Ce qui devient techniquement possible file droit vers de désagréables mésaventures. Attention de ne pas aller au-delà d'une limite à partir de laquelle interdictions, régulations et autres tracasseries pourraient un jour émousser les acquis positifs de ce progrès, parce que certains auront trop tiré sur cette ficelle. 

​​​​​​​

 

 

Tag(s) : #L'info en temps réel, #- C'est un avis
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :