Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'écoute au casque ou aux oreillettes n'est pas une pratique anodine. Un exemple concret le rappelle soudain.

- DVSM, février 2019. Ce ne sont pas des amateurs de rock ou de rap accros à leurs baladeurs mais des professionnels qui s'élèvent contre des usages qui leurs coûtent de sérieux soucis auditifs. Le site de Radio Canada révèle en effet que ses interprètes (pas de chansons, mais traduisant des langues étrangères) sont victimes de troubles et dommages suite à l'utilisation de casques que leur métier impose. Les médecins spécialistes de l'oreille indiquent que nombre de ces intervenants présentent des lésions auditives dont certaines sont irréversibles. Provoqués par des chocs acoustiques et des variations de niveaux (en irrespect des normes internationales imposées pour ce type de professionnels), les troubles se traduisent par des pertes importantes  d'audition, des acouphènes, des céphalées, autant de pathologies que les traitements ne parviennent que trop partiellement à juguler.

 

Voilà qui remet en lumière des conséquences d'une pratique de l'écoute au casque ou oreillettes que les équipements mobiles, smartphones en particulier, ont fortement contribué à développer. Cela n'a pourtant rien d'une découverte. Le succès du Walkman, amorcé il y a 40 ans, et des innombrables baladeurs (qui avaient pris le "copieux" sillage de l'appareil imaginé par Sony) a, il y a bien longtemps, conduit à édicter des normes pour que ne soient pas dépassés des niveaux de pression acoustique excessifs*. Mais l'écoute à niveau élevé est une pratique que de nombreux amateurs apprécient. Doit-on comparer cette consommation avec celle de l'alcool ou du tabac, dont tout le monde connaît les danger, mais que de nombreux individus poursuivent, persuadés sans doute qu'ils échapperont aux dommages encourus...? 

 

* Techniquement, il est cependant très difficile de réellement limiter des niveaux perçus réellement dans une oreille, lesquels dépendent de multiples facteurs, dont la position du casque ou encore davantage des écouteurs, des caractéristiques du couplage électronique-transducteur, des fréquences émises etc. 

 

 

 

Tag(s) : #L'info en temps réel, #- Grrr...! et cartons rouges

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :