Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pour ceux qui vendent ou achètent un logement, les points de contrôle imposés se sont multipliés. La connectivité reste cependant très largement occultée. Numérique, es-tu là…?

 

- DVSM. janvier 2019. Les performances d'isolation thermique, l'état des installations électriques *, les risques sismiques, le non mélange des eaux pluviales et usées, sont parmi les nombreux points que des spécialistes agréés doivent intégrer à un rapport obligatoirement joint aux documents concrétisant dans les offices notariaux toutes les transactions entre vendeurs et acheteurs, pour des maisons ou des appartements. Sont aussi obligatoirement détectées et signalées la présence de plomb, de termites et autres parasites, dans un vaste panorama ou, désormais, une caractéristique essentielle échappe encore à cette supposée transparence méticuleuse et pourtant très utile.

 

En effet, l'obscurité règne dès qu'il s'agit d'aborder le volet de la connexion, qu'elle soit relative à la fourniture d'accès ou concernant la couverture pour les mobiles (4G ou moindre). Le plus souvent, des vendeurs qui avouent ne pas trop "s'y connaître" (particuliers et même professionnels de l'immobilier) font des réponses de bonne volonté, mais qui renseignent insuffisamment un acquéreur potentiel. Un peu comme, lorsqu'il y a quelques décennies, demander si l'eau d'une source proche était potable, la réponse se résumait parfois à un rassurant "nous, on en boit". Les disparités entre des lieux pourtant proches les uns des autres sont gigantesques. D'une fibre déjà installée à du débit lancinant de lenteur, d'une pimpante 4G à un Edge vite essoufflé (ou même une zone blanche dans toute sa splendeur), non seulement l'information est fort rarement donnée et le plus souvent difficile à obtenir. Sur un territoire où la plupart des démarches administratives, incluant la fiscalité, sont en passe de devenir obligatoires, cet oubli devient une grave lacune.

 

Il l'est également pour tous les volets de l'activité professionnelle. De la simple nécessité de pouvoir être joint jusqu'au télétravail intégral, nombreux sont aujourd'hui les individus qui ont besoin d'une bonne connexion, pour simplifier, un véritable haut ou très haut débit. Il en va aussi des loisirs et de leur coût. Avec une bonne connexion, un abonnement à Netflix ou un complément de triple play sont à la fois commodes et économiques, alors qu'en zone mal connectée, soit l'usage est squelettique, soit la facture s'allonge.

 

* Sans que soit imposée la moindre remise à niveau, y compris pour des points engageant la sécurité, comme les prises de terre.

 

 

 

Tag(s) : #L'info en temps réel, #- A la Une

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :