Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

… vivre sous le règne d'un millésime qui, contre toute attente, se termine par une période dont la France se souviendra.

 

- DVSM, décembre 2018. Noël arrive, Noël est là, en principe avec en perspective l'heure d'une trêve reposante et méritée. L'heure des cerises sur le gâteau du CA, l'heure d'optimiser les ultimes points de profitabilité, avant de danser le soir de la Saint Sylvestre et d'arroser –avec modération- les derniers exploits vendeurs encore bouillants. Mais pour la distribution, en cette fin d'année, vient surtout l'heure d'un rush inhabituel, une petite dizaine de jours, bien peu pour tenter de recoller quelques-uns des morceaux de business brisés dans les près de cinq semaines sacrifiées aux gilets jaunes. Pour de nombreux responsables, la consolation est faible de savoir que peut-être, 2019 devrait débuter par une phase d'assez bonne croissance, et que, si tout va bien, les consommateurs devraient bénéficier d'une nette progression de leur pouvoir d'achat. Avant cela, il convient de tout faire pour ce qui ressemble à un sauvetage. Un peu comme ces coureurs qui savent déjà que tout record est d'ores et déjà perdu, mais qui se surpassent dans un ultime effort, pour sauver l'honneur. Chacun sachant qu'en matière de commerce, ce qui est perdu l'est en général pour toujours...

 

Les décors dans les galeries marchandes semblent servir un brillant moins vif que de coutume. Peut-être parce que la fréquentation est restée longtemps assez faible, et qu'en filigrane, se profilent déjà des questions. Si les salariés voient leurs rémunérations progresser, la part de leur travail, dans les prix de vente des produits, risque d'en faire tout autant. Et comme, selon nos informations, le ciel n'envoie jamais d'argent frais, même aux états en peine de trésorerie, ce qui est offert en aides d'un côté ne risque-t-il pas de se traduire tôt ou tard par de nouveaux prélèvements…? Et bien sûr, le "manque à gagner" (le verbe gagner est mal approprié) ne se traduira-t-il pas d'ici quelques semaines par un immense trou d'air dans la trésorerie...? Évitera-t-on les suppressions de postes pour ne pas aller au naufrage...?

 

Les responsables d'entreprises doivent de surcroît avoir du mal à comprendre certaines particularités comportementales de cet Etat qui, par ailleurs, ne se prive pas de donner ses leçons. Que deviendrait le patron d'une PME qui ne réglerait qu'avec plusieurs années de retard les heures supplémentaires de son personnel…? Quelles seraient ses chances d'obtenir la moindre indulgence devant les juridictions prud'homales…?  Ne remuons aucun couteau dans des plaies que les ronds-points plus ou moins dégagés ne suffisent pas à refermer. 2018 va bientôt s'effacer, on ne regrettera pas ce moment auquel il n'est pas opportun de dire merci.

 

 

Tag(s) : #L'info en temps réel, #- TOUT LE COMMERCE
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :