Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Commerce superbe ou pitoyable…? Dans ce beau et grand espace culturel de Leclerc, on vend des vinyles, mais sans être emballés.

 

- DVSM, novembre 2018. Le bon et vieux (de conception) disque analogique connaît un succès indéniable. Ce qui est d'ailleurs justifié car en marge de tous ses petits travers, poussières, sensibilité aux rayures et autres fausses manœuvres, qualité de lecture dont l'optimisation dépend pointilleusement de quelques facteurs (cellule, poids, angle, etc..), diaphonie modeste, la galette musicale continue à délivrer un son aux accents naturels ressentis comme plus flatteurs que le numérique. Conséquence, des chalands, certainement plus attentifs et passionnés par le son que d'autres, se rendent dans des établissements spécialisés où l'offre analogique est bien construite, afin de s'offrir (ou d'offrir) un ou des disques de cette famille.

 

Dans l'espace produits culturels d'un beau centre Leclerc de l'ouest de l'Hexagone, une consommatrice a choisi dans le rayon un 33 tours d'un chanteur poète belge disparu depuis longtemps déjà. Elle règle son achat et demande à la caissière une "poche" pour le véhiculer, sans doute pour éviter d'en souiller la jaquette. "Ah, non, nous n'en avons pas pour ces disques-là, celles que l'on a sont trop petites". Et vlan…! Au risque de paraître un peu trop pointilleux sur les détails, en voilà un que nous osons qualifier de pitoyable autant que révélateur.

 

Pitoyable car il souligne une certaine pingrerie à l'égard de la clientèle. Et surtout révélateur…! Voilà un établissement où l'on n'a même pas pris en compte, comme c'est stupide, le fait que ce sont les clients parmi les plus motivés de l'offre musicale qui font l'acquisition des vinyles. Ce sont eux qui dépensent pour acheter des platines TD, renouvellent leur équipement. Autant de produits d'ailleurs en vente dans ce même espace. Stratégie de l'établissement...? Qu'ils se débrouillent…! Nul…! Et pas sans répercussion sur les autres pros, car les clients ne voient pas beaucoup d'établissements, deux ou trois au maximum dans leur zone de chalandise. Une seule défaillance de ce genre peut conduire certains à penser que c'est tout le métier qui ne leur accorde qu'une bien modeste attention.

 

 

Tag(s) : #- TOUT LE COMMERCE, #- Grrr...! et cartons rouges
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :