Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Il y avait le bateau, économique mais interminable, le fret aérien, rapide mais onéreux. Les productions asiatiques amorcent un nouveau train-train.

 

- DVSM, octobre 2018 – Voilà une initiative qui ne manque pas d'audace. Alors que certains spécialistes ou supposées tels en seraient à considérer le chemin de fer comme bientôt sur une voie de garage pour le transport des marchandises, la Deutsche Bahn, compagnie allemande de chemins de fer, vient de recevoir son premier convoi de fret arrivé de... Chine. Grâce à de multiples accords avec des partenaires sur les trajets de deux itinéraires, une route nord et une route sud, des convois amorcent des liaisons de quelques milliers de kilomètres lourds de wagons* de fret qui, s'ils transitent un peu moins rapidement que par la voie des airs, arrivent à destination bien plus vite qu'en bateau, pour des budgets sans comparaisons possibles avec ceux des puissants cargos du ciel.

 

 

De surcroît, ces liaisons s'avèrent très compatibles avec le transport en délais courts de produits aussi bien dans un sens que dans l'autre. Si, en professionnels de l'électronique, nous songeons vite aux écrans plats, l'industrie automobile allemande (par exemple, mais elle n'est pas la seule), voit dans cette nouvelle piste une manière attrayante d'expédier ses hauts de gammes dans des conditions très alléchantes.

 

* Attention, si vous ne voulez pas choquer les spécialistes du rail, utilisez "wagon" pour le fret, mais surtout pas pour les voyageurs, à qui sont destinées les "voitures"…!  

 

 

 

Tag(s) : #L'info en temps réel, #- Eco-conjoncture
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :