Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ne parlons plus d'Immochan, mais de Ceetrus. Explications et repères à propos d'un changement de patronyme ou de  raison sociale.

 

- DVSM, juillet 2018 – Depuis presque un mois, Immochan n'est plus. Vive Ceetrus. Ce qui n'a rien à voir avec un détail, une anecdote. Une marque ou une raison sociale ne se changent pas sans raison. Le "rebranding", comme le baptisent les adeptes du franglais, n'est parfois que la traduction d'un impératif juridique, comme par exemple un jugement rendu suite à la demande du détenteur d'un autre terme, similaire, ou estimé trop proche ou susceptible d'entraîner des confusions, voire une certaine concurrence déloyale. Ou alors, un changement de cap s'opère dans une stratégie d'entreprise. C'est exactement dans cet esprit que s'inscrit ce changement au sein de l'empire Mulliez. Insistant sur le fait que cette transformation est dans la continuité de celle décidée par le groupe il y a deux ans (Vision 2030), celui-ci précise que son "nouveau nom incarne son évolution de foncière commerciale à développeur immobilier mixte". Une sorte de véritable changement de métier, avec un net élargissement. Très indissociable de l'enseigne des hypermarchés et magasins Auchan, pas forcément idéale pour des initiatives prises à l'international, Ceetrus vient de cette manière s'inscrire dans la lignée de quelques autres entreprises bien connues du même monde, telles qu'Unibail-Rodamco ou Klepierre.

 

Au concret, et à la tête de 393 sites commerciaux sur la planète, Ceetrus se veut aussi investi dans la création de lieux de vie, de bureaux, de logements et d'infrastructures urbaines. Un vaste programme qui a son utilité. L'histoire démontre que des développements pas toujours très bien coordonnés aboutissent souvent à des résultats médiocres, dépourvus des pertinences nécessaires pour que les synergies entre travail, commerce, habitat et loisirs soient atteintes. La seule création de la nouvelle raison sociale montre qu'au moins en préambule, ces composantes d'une bonne harmonie ont été largement prises en compte. Avec un objectif, que résume la signature : "with citizens, for citizens" (avec les citoyens, pour les citoyens… Répétons-le, aussi vers l'international…)

 

 

Tag(s) : #L'info en temps réel, #- TOUT LE COMMERCE
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :