Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La communication, ce n'est pas seulement des réseaux et des fichiers. C'est aussi et même seulement des individus qui communiquent avec d'autres. Et ça change tout…

 

L'édito d'Yves Dupré…

 

- DVSM, juin 2018 - Covoiturage, coworking, voilà quelques-unes des expressions qui resteront indissociables de l'époque présente, celle au cours de laquelle les techniques numériques transforment la société. On observe bien sûr des effets fondamentaux classiques et logiques, mais en plus, un très sensible effet catalyseur. Car il y avait dans notre vie et depuis longtemps du "co" un peu partout, parfaitement assimilé. Colocation, cohabitation, coexistence, tout cela est presque vieux comme le monde. Mais désormais, le "nouveau co" s'accompagne d'un courant à la fois inédit sans oublier d'être inscrit dans le fil du temps.

 

Les grandes étapes de conquêtes techniques ("technologiques" dit-on aujourd'hui, comme s'il fallait absolument en rajouter), radio, chemins de fer, automobile, aéronautique, ont eu pour conséquence de faciliter les contacts entre les populations. Au point que le vocabulaire a assimilé sans turbulence ce raccourci faisant des moyens de transport des "moyens de communication". Les grandes étapes d'hier avaient eu des répercussions sur les populations, plutôt prises dans leur ensemble. Celle des techniques numériques porte cet effet au niveau de l'individu. Et cela le libère de retenues et de contraintes. Le coworking, par exemple, (casse-tête pour qui gère la fiscalité des pros et de leurs installations) aurait très bien pu être développé sans que le numérique n'y soit pour rien. C'est moins vrai pour le covoiturage. La clé de cette nouvelle manière de se déplacer n'est pas la possession d'une automobile, réalité qui en France a déjà plus de 30 ans (en termes de taux d'équipements). Elle réside dans la capacité qu'ont les individus de transmettre à d'autres, très facilement, leurs prochaines destinations et la place dont ils disposent, ou qu'ils recherchent. Comme cela ne pouvait être évité, ce sont des phases circonstancielles qui font d'un coup grimper les nouvelles habitudes. "Pendant les grèves, pensez au covoiturage" a-t-on pu lire durant des semaines sur les panneaux d'information de nos grandes artères. De la sorte, en faisant grève d'une manière prolongée, les opposants aux réformes ont bien maladroitement permis à des millions d'individus de prendre conscience qu'au train, déjà bien moins utilisé qu'ils y a 20 ou 50 ans, des alternatives multiples existent. Comment détruire un peu plus ce pour quoi certains croient se battre...! Les nouveaux adeptes du covoiturage ne vont en effet pas tous revenir sur des quais battus aux vents dès que le ciel est animé de quelque caprice.

 

Avec le numérique, le citoyen le plus banal ose…! Parmi les acquis du numérique, celui qui domine est certainement ce comportement où l'audace, voire le culot, conduisent de plus en plus les individus vers des solutions impensables il n'y a pas si longtemps. Les historiens de demain n'ont pas fini de dresser les listes de tout ce qui se sera métamorphosé sous cette influence.

 

 

Tag(s) : #L'info en temps réel, #- Edito par Yves Dupré
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :