Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Alors que l'on croyait l'Hexagone incapable de créer une convergence internationale pour quelque salon que ce soit, voici la preuve du contraire.

 

- DVSM, mai 2018 – Il y a un an, l'événement avait déjà créé un intérêt puissant (68.000 entrées), mais cette année, c'est une sorte d'apothéose. Il suffit de consulter la liste des personnalités qui, dans les fameuses "keynotes", auront pris la parole pour le constater. Du "beau linge", comme cela se dit familièrement, au cœur duquel on ne compte pas les vedettes qui ne vont même plus à Las Vegas pour le CES, et encore moins à Barcelone pour la MWC, ou l'IFA de Berlin… Mais il y a dans la genèse de ce rendez-vous des énergies puissantes (jusqu'à un certain Macron) et des experts de la communication, dont Maurice Lévy*, le quotidien Les Echos.

 

Néanmoins, il y a du paradoxe dans l'air. Des géants de l'économie numérique se sont déplacés avec, comme on le suppose, des motivations créatrices, mais vers un territoire qui ne dissimule pas son envie de jouer de la sanction pour ceux qui ne se soumettent pas à notre spécialité unique, le prélèvement obligatoire. Encore du paradoxe dans ce moment dédié à la technologie, autrement dit à tout, car aucun domaine n'échappe aux élans extrêmes du monde des techniques. Salon de tout, donc salon de rien…? Pas davantage. Car on entend plus souvent dire de ce rendez-vous qu'il est celui des startups. Jeunes pousses qui ne sont pas destinées à la rester.

 

Voilà pourquoi ce salon parisien dont les vibrations portent jusqu'au fond de la Silicon Valley a un petit côté auberge espagnole. Serait-ce suffisant pour songer à jeter ce frétillant bébé avec l'eau de son bain…? N'est-il utile à rien…? Si, comme le soulignait implicitement Maurice Levy sur les ondes d'une grande station de radio à la veille de l'ouverture du salon. Il permet de mieux appréhender tout ce qui fait encore défaut pour que ces entreprises naissantes puissent grandir, au sens le plus intégral du verbe, et tout ce qui devrait être aplani pour éviter que leurs fondateurs ne s'échappent vers des cieux plus fertiles. "Savoir garder nos talents…! "Il y a encore du pain sur la planche…

 

- RETOUR VERS TOUTES LES INFOS -

 - Direct vers KELEREPUS, le blog des loisirs + techniques - 

- A Chelles, belles anciennes - Un compact presque expert

-  Diesel, la possible réplique... - Autos de collection mieux que le Livret A

- D'autres infos sur ITnumeric

Tag(s) : #L'info en temps réel, #- Expos et salons
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :