Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pas un seul matche de Ligue 1 pour Canal, est-ce que cela ressemble à un cauchemar, ou souligne plutôt une évolution historique pour les contenus.

- DVSM, mai 2018. Canal, vainqueur par KO...! C'était hier. Ou plutôt avant-hier. Le temps passe vite, et le moment où Canal avait, au prix -c'est le mot- d'une surenchère cataclysmique (600 millions d'euros), gagné la bataille grâce au foot est déjà loin. Gagné quelle bataille, s'interrogeront les plus jeunes...? Celle face au concurrent TPS, l'autre bouquet satellite, chien dans un jeu de quille venu brouiller les pistes d'une position unique déjà en fin de parcours, et pourtant pas exempte de pas mal de vents contraires. Cela se passait il y a une quinzaine d'années, et depuis, beaucoup d'autres composantes sont venues bouleverser l'univers de la télévision, avec une concurrence de plus en plus dense, que ce soit sur la TNT, les satellites, l'ADSL, la fibre et sans oublier le Net.

Ce qui se concrétise par une réalité à deux visages. D'une part, le public est désormais constitué de "tout le monde", les passionnés de football n'étant plus qu'une cible catégorielle. S'endetter jusqu'au cou juste pour elle, alors que par ailleurs, la compétition, dans un univers ou chacun peu de plus en plus regarder ce qu'il veut quand il le veut, est aussi évolutive que sans pitié. Elle impose une attitude sage. D'autre part, cette concurrence multiple a généré des envies, et l'attribution en bloc à un seul prétendant de tous les droits de la saison ne pouvait qu'inciter la LFP à faire des parts (en réalité, des lots), de manière à contenter des envieux qui, du fait de ce partage, pouvaient surenchérir à leur tour. Ce qui a été fait, une somme historique (1,15 milliard) ayant été engrangés dans l'opération. Conséquence, Canal n'aura plus dès 2020 (jusqu'en 2024) la moindre rencontre de Ligue 1 à diffuser. A l'heure où la Formule 1, autre exclusivité de Canal, a commencé à se diriger vers des chaînes gratuites non cryptées, ce n'est pas un mince épisode.  

Canal, qui se remet en question sur de nombreux volets depuis quelques saisons, va devoir poursuivre sa mue. D'autant que des désabonnements sont dès lors à craindre. Pour le football et pour les consommateurs, cette aventure pourrait aussi entraîner des changements. C'est un nouvel acte à suivre dans cet interminable feuilleton du foot à la télé.

- TOUTES LES INFOS -  - INFO PRECEDENTE >

- VERS LES  INFOS D'ITnumeric >

Tag(s) : #L'info en temps réel, #- TV-Radios-Medias-Net
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :