Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Après le compteur bleu, la France se voit dotée d'autorité d'un nouveau modèle qui devrait être rose, à cause de ses épines.

 

- DVSM, avril 2018. Les défauts du compteur Linky vont-ils au-delà des pépins rapportés de-ci de-là. A lire ce que le magazine 01Net publie dans son dernier numéro (n° 884, du 4 au 17 avril 2018, courrier des lecteurs), cet instrument qu'Enedis (ex-ERDF) installe au pas de gymnastique dans des millions de foyers (avant de le leur faire payer par petits suppléments répétitifs à leurs factures*) aurait des petits travers qui frisent le plus qu'inacceptable. Outre les déclenchements d'incendies, rares précise-t-on (heureusement…!) et autres perturbations qui lui sont attribuées, cet instrument de mesure irait jusqu'à ne pas permettre l'accès à toute la puissance souscrite par l'abonné. Le magazine spécialisé indique qu'il va compléter ses investigations au sujet de ce point, comme sur celui des informations qu'il collecte inéluctablement sur les usages et habitudes de clients du réseau.

 

Mais ce compteur n'est-il pas déjà un vieux machin…? Nous avions déjà eu l'occasion de souligner qu'à l'heure des smartphones, du Wi-Fi, du Bluetooth, du sans contact et des premiers robots, de son affichage desuet  et peu lisible à la communication promise des données, ce Linky, qui ne fait qu'amorcer sa carrière, apparaissait déjà comme bien daté. Comme le rappelle le même 01net (dans un dossier complet cette fois, dans son n° 883), il répond à un cahier des charges établi en 2005, et donc forcément préparé antérieurement, au mieux vers 2003-2004, soit il y a presque 15 ans, avant que naissent les smartphones, les tablettes… Si cette manière de faire du neuf avec du déjà vieux n'avait aucune conséquence négative, l'indulgence serait de mise. Mais ce dispositif, dont l'un des principaux objectifs est de ne plus avoir à financer les classiques relevés de compteurs chez les abonnés, est loin de répondre à ce qui serait compatible avec les usages de la vie d'aujourd'hui. C'est un sujet à suivre avec attention.

 

* Ce qui soulève aussi un problème simple. Ou bien ce compteur est, au bout du compte (et des comptes) payé par le consommateur, et donc, ce dernier en devient le propriétaire, ou il reste la propriété d'Enedis, et dans ce cas, aucune raison pour le client de se le voir facturer, pas plus que son installation, d'autant que ce consommateur n'a rien demandé.

 

- RETOUR VERS TOUTES LES INFOS -

                     

 - Et sur kelerepus, le blog des loisirs + techniques en ce moment : -

- Les escapades spatiales de Virgin Galactic, Citroën qui abandonne la marque Picasso, des appareils photo hybrides plus performants que les reflex...

 

- D'autres infos sur ITnumeric 

Tag(s) : #L'info en temps réel, #- C'est un avis
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :