Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le numérique est-il en train de tuer ce secteur par son assise la plus matérielle, sa "logistique"…?

 

- DVSM, mars 2015 - Les consommateurs lisent toujours la presse. Mais plus tout à fait comme avant. Et ce geste simple qui consiste à passer par le kiosque le plus proche et prendre, presque au vol, un quotidien ou un hebdo est peut-être sur le point de s'estomper. La société Presstalis, qui a succédé aux célèbres NMPP, est en grand danger. Michèle Benbunan, qui a récemment pris le contrôle de l'entreprise au poste de PDG, ne conteste pas la gravité de la situation. Interrogée cette semaine dans l'Interview Eco de France-Info, elle tente d'embrayer sur un plan de sauvetage (un de plus) avec bien sûr des suppressions de postes.

 

Le cœur du problème est simple. Les consommateurs ont acheté moins de journaux en 2017, le recul étant supérieur à 3%. Et encore, il a été plus important ces dernières années. Si la tendance se poursuit, avec 3 à 5% de repli annuel, ne serait-ce que durant quelques années, la dirigeante concède en substance qu'elle ne voit pas comment le modèle économique de cette distribution pourrait résister. "Ce n'est plus un problème de presse, mais un problème d'entreprise", commente-elle.

Effectivement, la diffusion physique des journaux et magazines est en pleine remise en question. Déjà, les établissements tels que les "Maisons de la Presse" ont largement disparu de lieux forts en commerce et trafic consommateurs, comme les galeries marchandes des centres commerciaux. Parallèlement, les opérateurs de téléphonie ont ouvert une brèche essentielle, proposant à des coûts très modérés l'accès à des dizaines de titres, sur smartphones ou tablettes. Et certains sites de e-commerce s'y mettent à leur tour. Quel intérêt pour, par exemple, un abonné bénéficiant de SFR Presse, d'aller chercher physiquement l'un des 80 titres (environ) disponibles..? Sauf pour se procurer un magazine ne figurant pas dans cette offre…?

 

Cet accès dématérialisé comporte en outre des avantages inédits. Un lecteur qui voyage professionnellement en France ou à l'étranger peut accéder, à Hong Kong, Berlin, Brides-les-Bains ou Phoenix, aux quotidiens, hebdos et autres périodiques auxquels il est fidèle, comme à la maison. Économiquement comme matériellement, lire les contenus de 10, 15, 20 titres différents "façon classique"est peu envisageable, mais sans aucune difficulté en technique numérique. Etc.

Il est possible de multiplier à l'infini les petits atouts commodes de la presse en ligne, alors que l'acheminement vers les dépositaires de presse subit de plein fouet tous les alourdissements que supposent les temps présents. Dans son plan de sauvetage, incluant de possibles aides de l'Etat, Presstalis table aussi sur une contribution renforcée (et forcée) des éditeurs qui ne sont déjà pas à la fête. "Ce qui va certainement poser des problèmes à certains", reconnaissait sur France Info Michèle Benbunan. Cela sans même évoquer l'équilibre économique de ces dépositaires, d'ores et déjà contraints de maintenir, pour ne pas sombrer, au moins la moitié de leur CA sur des produits dits "hors presse".

En filigrane, cette réalité de la menace vitale sur la vie matérielle de la presse papier, ne peut que se profiler une menace du même esprit sur l'édition papier (le livre), moins aiguë peut-être, mais tout de même réelle. La vraie question n'étant pas de savoir si des lecteurs existeront encore dans quelques années pour des quotidiens, des hebdos, des mensuels ou des livres, mais comment espérer d'un modèle économique perdant 30 ou 40% (voire davantage) de ses recettes qu'il puisse survivre…?

Et dans cette nouvelle et inévitable prise de pouvoir du numérique, n'oublions pas les autres victimes probables, à savoir tous les participants à la chaîne de la presse et de l'édition papier, distribution "kiosques", transporteurs, imprimeurs, brocheurs, etc. En revanche, la presse "non papier" voit son avenir plus porteur que jamais. Après la musique et les contenus images, comment pouvait-il en être autrement...?

- RETOUR VERS TOUTES LES INFOS -

- D'autres infos sur ITnumeric -  - kelerepus, loisirs + techniques -

Tag(s) : #L'info en temps réel
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :