Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La vertigineuse dégringolade est probablement enrayée. Une nouvelle époque s'installe.

 

> > > Le monde de la photo est encore groggy. Mais il reprend conscience et… confiance. Pas de doute, il revient de loin. Fin novembre 2017, l'industrie japonaise* estimait les ventes mondiales à un peu plus de 23 millions de pièces pour les 11 premiers mois, à comparer, sauf pour les âmes sensibles, aux… 93,2 millions d'unités diffusées il y a 5 ans, au cours des 11 premiers mois de l'exercice 2012…! Lequel s'était achevé sur un total encore confortable de plus de 98 millions, pourtant déjà en repli (près de 120 millions d'APN vendus en 2008). Les ventes de 2017 devraient s'établir vers 25 à 26 millions d'appareils. En moins d'une décennie, le marché en unités aura presque été divisé par 5. Tout cela à cause d'un intrus inattendu, le smartphone, qui continue à mener sans vergogne son offensive sur la prise de vue, avec des performances de plus en plus époustouflantes. Mais malgré tout, inférieures à celles des équipements dédiés.

 

D'où ce retour raisonnable du moral. Si aucune illusion n'est permise et qu'en aucun cas, retrouver les scores du passé ne peut être envisagé, au moins, la stabilisation est d'actualité. Comme dans un aéronef qui semblait parti pour s'écraser, tout le monde se regarde rassuré : on ne descend plus…!

 

Mieux, même, pratiquement tous les segments sont en progression, non seulement en volume, mais aussi en valeur. L'industrie, qui a eu le mérite de ne jamais baisser les bras et de poursuivre sa quête de performances, vend des produits dont la valeur est ascensionnelle. Seuls les reflex classiques peinent en volumes, mais compensent avec une valeur unitaire moyenne en progression, qui permet de limiter à un pouillème le repli des recettes. En revanche, et dans des proportions compatibles avec le régime d'aujourd'hui, les hybrides ou "mirrorless" sont animés d'une solide progression.

 

Il reste que les dimensions du marché d'aujourd'hui laissent interrogateur quant à son potentiel pour le long terme. Certes, la plupart des fabricants s'appuient sur d'autres domaines pour équilibrer les comptes de leurs groupes industriels. Mais ce niveau suffira-t-il à alimenter recherche, développement, marketing, communication, présence dans les événements, que cette activité suppose…? Doit-on se pincer pour y croire quand on compare les 25 millions de pièces du marché global (en croissance de 7%) avec les 20 millions ou presque de smartphones vendus annuellement sur... le seul marché français…?

* Qui concentre la plupart des marques du secteur.

 

- RETOUR VERS TOUTES LES INFOS –

Tag(s) : #L'info en temps réel, #- Repères et chiffres, #- Photo et vidéo
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :