Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Une très intéressante étude dévoilée par Huawei révèle des éléments insoupçonnés dans le comportement de nos semblables...

 

>> Combien de décisions tout individu doit-il prendre chaque jour...? Attention avant de répondre. Il n'est pas question d'évoquer ici des "grandes" décisions telles qu'on les entend (parfois longtemps) dans l'exercice d'une fonction, chef d'équipe, chef d'entreprise, chef d'un état, pilote d'avion, capitaine de navire, lesquelles ne sont cependant pas étrangères à ce qui préside à tout comportement... Il s'agit de ce qui accompagne et détermine chaque acte, presque chaque mouvement, même les plus ordinaires.

 

Combien de décisions sont-elles nécessaires pour préparer une tasse de thé, par exemple...? En moyenne, les personnes dont les réponses sont compilées dans l'étude pensent qu'il en faut 6. Erreur : une telle action particulièrement ordinaire exige pas moins de 65 décisions. Mais pour l'individu, ce nombre est dominé par l'écrasante majorité de décisions prises de manière inconsciente. D'où vient ce nombre de 65...? Ce sont les développements dans la robotique qui permettent de le définir, et qui président à ce genre d'études et de réflexions. Car, s'il n'a pas de conscience, le robot n'a de ce fait pas d'inconscient. Il faut donc l'instruire de toutes les informations décisionnelles nécessaires pour lui permettre de préparer une tasse de thé "comme un homme".

 

L'individu prend ainsi... 35.000 décisions quotidiennement. Dont la même proportion que pour sa tasse de thé est également inconsciente. Elles résultent de ce qu'il a acquis tout au long de son existence, des gestes les plus élémentaires jusqu'aux évolutions complexes. Pour le thé, il faut de l'eau bouillante. Et les manipulations nécessaires pour l'obtenir sans se brûler les doigts, sans la renverser, font partie de ces décisions inconscientes, mais indispensables. Et ainsi de suite...

 

Le siècle de la robotique, qui a commencé, suppose d'ores et déjà une analyse extrêmement fine et détaillée de l'homo sapiens dans tous les recoins de ses comportements, dans leurs limites (le robot pourra être conçu pour les reproduire ou les dépasser), dans leurs insuffisances... Avec pour ambition de les inclure dans ce qui va servir de logiciel, au sens le plus large du terme, à faire fonctionner le robot. Ce qui ne peut, par voie de conséquence, que conduire à une analyse d'une ampleur sans précédent de l'homme, avec tous les enseignements qui vont en découler. En clair, c'est une extraordinaire ouverture sur un nouvel univers de connaissances qui se prépare, et que cette étude permet (sans que ses auteurs ne le précisent réellement) de découvrir.

 

Paul Dolan, Professeur en sciences comportementales pour le Département des sciences psychologiques et comportementales de la London School of Economics a commenté ces recherches, et l'étude en question. "Les résultats sont fascinants et prouvent tout à fait que l’esprit automatique traite de nombreuses choses inconsciemment. Contrairement à ce que la majorité d’entre nous pense, la prise de décision de l’Homme est un processus traité, en grande partie, par l’activité mentale inconsciente. Nous créons des habitudes nous permettant d’éviter de surcharger notre esprit avec de simples tâches de routine." Pardonnez ce résumé simpliste : il y a du grain à moudre...!

 

- RETOUR VERS TOUTES LES INFOS -

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :