Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Au fait, le jeu vidéo a-t-il la réputation qu'il mérite.?

 

Quelle drôle d'idée.! Il y 40 ans, des originaux ne respectant pas grand-chose imaginaient utiliser l'écran de leur téléviseur pour de bien rustiques amusements. Depuis ces "jeux TV", cette idée a fait son chemin, donnant naissance aux consoles, envahissant la frange dite peu sérieuse du PC, et qui se prolonge aujourd'hui dans un univers qui va des adeptes très famille, que capte fort bien Nintendo avec ses DS et désormais la Switch, au "gaming" ultra-connecté de haute compétition, en passant par les jeux en ligne, possibles sur pratiquement tous les "devices" de notre époque numérique.

 

Paris Games Week*, événement à succès qui ouvre ses allées Porte de Versailles à Paris, est de ce fait non pas un petit salon consacré à une niche, mais la vitrine d'une figure avancée de toutes les technologies numériques et parallèlement celle d'une manière de se distraire solidement intégrée dans les courants culturels les plus solides. En France, à l'image de son homologue allemand Gamescom, Paris Games Week est le salon de l'univers électronique/numérique de loin le plus suivi de tous.

 

Souvent encore mal vu, avec une réputation à couper au couteau, le jeu vidéo porte les séquelles et "retombées" de certains titres au style contestable, ou s'adressant à des publics spécifiques, un peu comme si tout l'art cinématographique devait assumer les dérives pornographiques ou les thèses violentes, immorales, voire révisionnistes que quelques œuvres ont hélas colportées. Une vision particulièrement erronée qui occulte en revanche un autre phénomène générationnel majeur. Ce jeu vidéo est en effet le siège d'une incapacité chronique de nombreux parents (ou aînés) à entrer dans les méandres intimes de ce qui constitue l'univers des "jeunes d'aujourd'hui", très où modérément gamers. On se méfie de ce que l'on connaît mal : le gaming n'est pas partout considéré comme ce qu'il est.

 

Ce qu'il est, justement, n'est pas ce que certains imaginent. Car jeux vidéo ou pas, univers numérique ou classique, rien n'a jamais empêché les jeunesses de toutes les époques d'avoir leurs penchants, leurs aspirations, leurs actions. Sans cela, mai 1968 n'aurait été qu'un printemps comme les autres.

 

Pour l'heure, le jeu est aussi et d'une manière prodigieuse un extraordinaire champ d'expérimentation et de développement pour ce qui est le plus avancé dans cette technologie numérisée. Il autorise le développement et l'usage, certes à échelle limitée mais tout de même fort large, de ce qui ne peut s'inscrire dans les courants de la très grande consommation. Les très hauts débits, les traitements d'image et de sons les plus avancés, les techniques d'effets spéciaux vivent et se peaufinent dans ce jeu. La 3D y a inscrit de beaux succès qui se prolongent dans la réalité virtuelle bien peu porteuse par ailleurs. Nous relations il n'y a que quelques jours le caractère porteur du gaming pour l'industrie et le business des moniteurs vidéo les plus "de course". Et il est probable que, paradoxe pour un métier dont les acteurs se sont longtemps demandé s'il survivrait, tout cela ne soit qu'un début.!

 

* Paris Games Week, du 1er au 5 novembre 2017.

Voir tous les salons de l'univers électronique – numérique pour tous ICI.

 

- RETOUR VERS TOUTES LES INFOS.

 

- RETOUR VERS TOUTES LES INFOS –

Tag(s) : #L'info en temps réel, #- Jeux vidéo

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :