Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

À coups de messages courts, leur influence sur d'autres ventes n'est pas à sous-estimer.

 

Les SMS fusent ! Et ils inquiètent. Certains fournisseurs de fioul, notamment parmi ceux qui s'affirment "à bas coût" (mais ne le sont plus réellement, de grandes enseignes généralistes ayant bien riposté*) lancent des alertes. "Le fioul va augmenter lourdement" affirme l'un d'eux. Ah oui.? Mais qu'en savent-ils, ces acteurs du remplissage de cuves.? Lesquels ont peut-être des arrières pensées moins innocentes qu'on l'imagine. Nous y revenons. En attendant, ces annonces qui infiltrent les esprits sont de nature à contrarier bien des branches de la consommation, d'autant plus que, pour tout individu, si le fioul risque d'augmenter, le super, le gazole et peut-être, par ricochet, l'électricité vont en faire autant. En anticipant le remplissage des cuves, et donc en s'octroyant une part des ressources budgétaires de fin d'année des foyers, ces derniers ont de bonnes raisons d'y aller "pédale douce" pour le renouvellement d'un smartphone, d'un ordinateur ou d'un téléviseur. Et toc...!

 

Réalité encore augmentée.! Certes, les cours du pétrole ont sensiblement progressé  ces derniers temps, au point de franchir le cap des 60 dollars de baril depuis presque une semaine. Une grimpette toutefois contre nature, car tout indique que la consommation d'or noir devrait au contraire chuter, et entraîner un irrémédiable effondrement de sa valeur. Les automobiles à moteurs thermiques sont menacées de disparition, les matières plastiques sont priées de se tourner vers des composants végétaux supposés moins polluants... Et il est vrai, pour couronner le tout, que des petits stratèges astucieux ont émis le souhait de voir la planète ne rien consommer au-delà d'une petite fraction des réserves connues : un moyen efficace de faire grimper les cours de ce qui reste... La pénurie est un bon vieux système souvent mis en œuvre. Les pros du sucre, du cacao, de l'or, de la truffe y ont eu recours et même de grands groupes du monde de l'électronique, s'assurant de devenir riches en s'appuyant sur l'abondance ou la rareté des mémoires.

 

Une certitude : les évolutions récentes du brut ne sont liées à aucun phénomène physique réel. Des tensions géopolitiques locales, des perturbations suite aux ouragans, et mêmes des prises de positions hautement médiatisées sont les sources principales de ces échauffements des tarifs, qui tiendront peut-être si l'hiver est bien froid, mais peuvent aussi s'inverser rapidement. En outre, il ne faut pas oublier ce que sont certaines de ces sociétés qui diffusent du mazout à prix hautement annoncé bas. Fioulmarket, par exemple, n'est-il pas une branche du puissant groupe Total...?

 

* Selon nos constatations, des enseignes telles que Leclerc, en région ouest, parviennent à s'afficher concurrentielles face à ces low-cost présumées.

 

- RETOUR VERS TOUTES LES INFOS -

Tag(s) : #L'info en temps réel, #- Eco-conjoncture, #- C'est un avis
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :