Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le nombre des industriels qui affirment vouloir produire des autos électriques ne cesse de gonfler. Embouteillages à prévoir...

 

Ça fonce dans le brouillard ! La course folle vers ce qui ressemble à un Eldorado est devenue plus qu'un phénomène, une tendance, voire une mode. Parmi les derniers adeptes proclamés de ce virage industriel, Dysan.! La firme qui a inventé la collecte de la poussière sans sac aspire à une nouvelle et désormais assez banale orientation.

 

Ce mouvement, teinté d'un peu de panurgisme, ne vous rappelle-t-il rien.? Nous, si. Il y a une quinzaine d'années, la conjonction entre l'arrivée des écrans plats et l'explosion grand public naissante d'Internet avait fait jaillir une manie du même genre. Dans l'industrie, tout le monde allait produire des téléviseurs. Quoi de plus naturel.? Le moniteur qui accompagnait tout PC devenait une petite lucarne dès qu'un tuner TV lui était ajouté. Aucune raison de ne pas se ruer vers un marché qui s'annonçait colossal et profitable. On connaît la suite. Les firmes qui se sont lancées sur ce sentier ont toutes battu en brèche, non sans avoir essuyé quelques pertes cinglantes. Le phénomène a aussi été observé avec les mêmes résultats dans le bouillant marché naissant des appareils photo numériques. Y'avait ka...

 

Une exception dans ce mouvement.: Apple, que des observateurs ont vu, sûrs et certains, arriver sur le créneau de la TV et de l'auto électrisée. Mais à Cupertino, où l'usage du leurre est devenu un art, la stratégie, qui n'a pas forcément été vierge de tout essai non transformé, à plutôt consisté à ne pas trop contredire les rumeurs, laissant les concurrents s'engouffrer dans des couloirs sans sortie.

 

Pour l'automobile, tout tend à laisser croire que l'électricité sera la seule ressource énergétique. Mais parmi les indices que personne ne semble relever, l'un d'eux n'est pourtant pas à négliger. Les constructeurs allemands sont tous en phase de standardisation des prises permettant d'alimenter les batteries de voitures électriques, tous sauf un...: Opel. Marque historique reprise récemment par PSA, constructeur français qui a, cette année, rayé de son offre ses modèles hybrides... Or, Opel a développé depuis longtemps une autre technologie totalement non polluante, avec des piles à combustible utilisant de l'hydrogène. Cette technologie hydrogénée vient, par ailleurs, de rejoindre l'e-Formule 1, et elle est déjà en exploitation expérimentale sur des taxis, des rames de chemins de fer… L'avenir est donc loin d'être figé. Et probablement, de nombreux patrons d'industrie souhaiteraient savoir où pourrait les emmener cette automobile peut-être électrique et de plus en plus autonome. Mais dans ces évolutions récentes, les batteries semblent se diriger vers un avenir où elles ne seraient plus les vedettes.

 

- RETOUR VERS TOUTES LES INFOS -

Tag(s) : #L'info en temps réel, #- TOUTE L'INDUSTRIE, #- Autour de l'auto

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :