Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La colossale perte d'abonnés observée outre-Atlantique pourrait faire tache d'huile.   

 

Dans l'univers des contenus, des révisions déchirantes pourraient s'imposer à moyen terme, voire plus rapidement encore. En France, des commentaires encourageants ont été récemment entendus à propos d'une progression du nombre des abonnés à la télévision payante. Tendance durable, ou chant du cygne de ce concept ? Ce que l'on observe aux Etats-Unis mérite une réflexion. Dans bien des domaines, le vent d'ouest finit toujours par arriver...

 

Des centaines de milliers de désabonnements de cette TV payante sont enregistrées au paus de l'Oncle Tom, tandis que 176 millions d'adultes internautes vont y auront dès cette année téléchargé et donc regardé des contenus en flux continu (streaming). Près de 15 millions supplémentaires devraient venir gonfler le flux de ces consommateurs. Or, les Netflix, Amazon Vidéo, Hulo et quelques autres "récupèrent" ces évadés de la TV à péage, partis selon leurs propres aveux à 85% pour une raison majeur et simplissime : le prix.

 

Certes, entre une entreprise qui diffuse des programmes déjà "en conserve", même récents, et une autre qui réalise au quotidien de la production avec tout ce que cela suppose, il y a une distance économique non négligeable. Ces considérations justes ne déterminent cependant pas ce que chaque citoyen est disposé (ou capable) de dépenser. Malheureusement, la télévision payante comme la gratuite –notamment sur notre territoire, mais pas seulement), ont pris de mauvaises habitudes, ce que nous avions souligné il y a quelques temps, en constatant la proportion de programmes proposés en rediffusion. De la conserve aussi !

 

On n'attrape pas les mouches avec du vinaigre ! Conserve pour conserve, mieux vaut payer au moindre coût ce qui se résume pour de nombreux consommateurs à deux ou trois heures de loisirs quotidiennes sur écran. Pour la TV gratuite, peu de souci. Mais la seule chance de la télévision payante réside dans dans une meilleure gestion de l'offre inédite. La tendance au désabonnement du payant n'est pas seulement constatée aux USA. Elle déteint sur d'autres territoires. Il est même facile de rencontrer des consommateurs qui se satisfont, pour passer une soirée agréable, de ce qu'ils peuvent trouver sur Youtube ou Dailymotion. Il n'y a pas de petites économies.

 

- RETOUR VERS TOUTES LES INFOS -

Tag(s) : #L'info en temps réel, #- TV-Radios-Medias-Net

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :