Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Fin d'une archaïque anomalie dans un Hexagone pourtant si fier de ses panoplies de protection sociales.

 

L'incopiable Régime Social des Indépendants se meurt. Commerçants (en nom propre), artisans, professions libérales : un nouveau siècle démarre. Les craintes de ne pas trouver au successeur de ce régime (en fait, le régime général) toutes les vertus qu'on en attend sont évoquées. Mais rares sont ceux qui redoutent une suite pire que ce qu'ils ont connu, pour les couvertures de santé, et les retraites.

Ils sont en effet nombreux dans le commerce à avoir poursuivi leur carrière bien au-delà des âges même les plus avancés de départ en retraite des salariés. Par amour du métier ? Parfois, peut-être. Mais surtout en raison de l'infinitésimal niveau des pensions, à des années-lumière de ce qui est nécessaire pour vivre correctement. Et ce n'est pourtant pas faute d'avoir lourdement cotisé tout au long d'une carrière, tout en supportant des prestations santé elles aussi nettement plus rikiki que celles de la classique "sécu".

 

En outre, ce que ne sait pas toujours le commun des citoyens, les épouses travaillant aux côtés de leurs époux ont droit, en fin de carrière, à rien, nothing, nada ! En fait, un véritable scandale, qui s'accompagne d'une honte pour les innombrables responsables en hauts lieux qui n'ont, au fil des décennies, tout en faisant semblant, pas même bougé le moindre petit doigt pour rectifier concrètement cette situation. Rappelons que si aujourd'hui, de nombreux commerçants ont pris le bon réflexe consistant à donner à leur entreprise le statut d'une société, il n'en allait  pas ainsi il y a 30 ou 40 ans. Une page se tourne. Ouf !

 

- RETOUR VERS TOUTES LES INFOS -

Tag(s) : #- C'est un avis, #- TOUT LE COMMERCE

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :