Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En cherchant à taxer les produits de luxe, ceux qui ont les moyens de se les offrir fuient. C'est-y bêêête…

 

Voilà qui soulagerait certains, mais ferait du tort à tout le monde. En les imposant davantage, comme le suggèrent les tenants de l'ISF et, il faut avoir le courage assez incorrect de le souligner, ceux qui jalousent un peu les plus aisés qu'eux, notre pays se priverait encore plus des ressources de l'une de nos grandes spécialités, le luxe. Plutôt qu'une avalanche d'arguments, voici une petite liste suffisante pour mieux comprendre.

 

Devialet, Utopia de Focal, La Tour d'Argent, Louis Vuitton, Cartier, le faubourg Saint-Honoré, LVMH, les grands crus classés, Falcon de Dassault... Etc.

 

Les gestionnaires du port d'Antibes l'ont souligné il y a déjà plusieurs mois : les quais destinés aux plus belles embarcations ont été largement désertés depuis que des charges nouvelles se sont abattues sur leurs propriétaires. Des personnages plus qu'ultra aisés et que l'on empêchera pas d'être riches. Ils iront simplement un peu plus loin où les ponctions seront raisonnables. Ils ne partent pas vers des cieux fiscalement plus cléments parce qu'ils sont riches. Ils sont riches parce qu'ils ont choisi de se déplacer vers ces endroits moins fiscalisés. Moral ou pas, le sujet n'est pas là. Il se résume surtout par ce que Jacques Chirac, alors candidat à la présidence de la république avait affirmé : trop d'impôts tue l'impôt. Sachons garder près de chez nous une clientèle de proximité, capable de faire à elle seul bien plus de CA que beaucoupd'autres réunis, et de ce fait, nourrir pour tous le marché de l'emploi. 

- RETOUR VERS TOUTES LES INFOS -

Tag(s) : #L'info en temps réel, #- C'est un avis

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :