Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le petit écran subit les effets d'une situation générale peu favorable et en plus d'un effet pervers… 

 

Le téléviseur, cette fenêtre ouverte sur le monde, un des grands miracles de la technique du siècle dernier, s'essouffle. Au point de provoquer un certain émoi dans des médias très généralistes, qui se penchent rarement sur de tels sujets.

 

Toutefois, tout étonnement serait déplacé. Comme chacun le sait, dans le monde des professionnels, les ménages sont très largement pourvus en matériel relativement récent. Seules les populations des régions du globe que l'on ose plus appeler le tiers monde ou monde sous-développé, mais qui le reste, n'en sont pas encore à songer à se vautrer le soir devant leur bel écran plat. En clair, c'est la saturation. Une étape dans la vie de cet équipement qui a du reste été prévu par bien des industriels, dont beaucoup se sont tout simplement désengagés du créneau. A cela, s'ajoutent les conséquences très perturbantes des opérations dans lesquelles les industriels et les "décideurs" en matière de diffusion TV, accompagnés par les responsables du court terme dans les enseignes, voient des aubaines. On reconnaît l'approche de ces grands moments au refrain si souvent entendu : "il y a tout un parc à renouveler". Ou au moins une bonne partie, comme cela s'est à nouveau produit lors de la récente transition vers la TNT-HD.

 

En effet, au-delà du fantasme de ventes très abondantes, apparaît non pas le mais les revers de la médaille. Un peu piégés, de nombreux consommateurs, par crainte de l'écran noir, se précipitent sur des promotions, et font l'acquisition de modèles plus rudimentaires que ceux qu'ils auraient acquis par des actes d'achats mûrement réfléchis. Ce qui n'empêche pas cette anticipation d'assécher la suite. En quelques années, les volumes diffusés en France ont presque chuté de moitié ! De plus de 8 millions de pièces il y a quelques saisons, les volumes vont probablement osciller dans la zone des 4 millions pour 2017. Et nous voici dans une situation périlleuse, avec des stocks à écouler, ce qui aura des conséquences sur la profitabilité. Mieux vaudrait organiser un marché moins parsemé de montagnes russes.

 

- RETOUR VERS TOUTES LES INFOS -

Tag(s) : #L'info en temps réel, #- Repères et chiffres, #- Téléviseurs-écrans-vidéo

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :