Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le plus célèbre et le plus suivi des salons dédiés à la photo repense totalement son concept.

 

Les salons, toutes catégories confondues et sous tous les horizons, subissent de plein fouet les évolutions que les  moyens de communications entraînent dans la plupart des domaines. Pour la photographie, une question délicate se pose, même si rares sont ceux qui osent la formuler dans sa stricte réalité. Les volumes d'appareils photo diffusés par l'industrie spécialisée, majoritairement japonaise, ont vertigineusement fondu en un temps fort court*. Les smartphones y sont pour beaucoup. De quoi induire de sévères réflexions à propos de la participation à des salons qui coûtent fort cher.

Les organisateurs de la Photokina (la très efficace koelnmesse) ont sans le moindre doute déjà compris que l'heure est venue de sortir d'une habitude qui ne reposait plus sur un équilibre économique valide. Il est même probable que des discussions ont été engagées avec les principaux exposants, ce qui ne se crie pas forcément sur les toits. La koelnmesse se jette donc à l'eau en changeant dès 2019 la date de l'événement. Après une Photokina 2018 qui se tiendra pour la dernière fois à l'automne (voir toutes les dates dans le DVSM Spécial Evénements en version Ligne & Papier), le rendez-vous est fixé du 8 au 11 mai 2019. Il reviendra désormais chaque année à cette même période. Et il se placera sous le signe de la photo, de la vidéo et plus largement de la création d'images.

 

Organisée pour la première fois en 1950, la Photokina avait déjà amorcé cette orientation dès 2016, dans une pertinente prise de conscience d'une situation fort évolutive. Le changement mis en oeuvre comporte certes quelques risques, et surtout, il constitue un pari sur la capacité des majors à encore investir malgré le repli évoqué. Mais un dicton n'affirme-t-il pas qu'il est des circonstances dans lesquelles il faut risquer le mort pour pouvoir survivre ?  

 

*A la fin du mois de juin 2012, les fabricants japonais avaient produit 53,7 millions d'APN. Fin juin 2017, ils plafonnent à un peu plus de 12,7 millions d'unités.

 

RETOUR VERS TOUTES LES INFOS

Tag(s) : #L'info en temps réel, #- Expos et salons

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :