Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Wi-Fi s'envoie en l'air, mais avec conditions…

Dangereux, pas dangereux ? Les instruments électroniques qui ont rempli les poches et les attachés-cases de nos clients oscillent au gré des avis. Avec des batteries Li-ion, pas de doute, on aimerait les voir hors des aéronefs. Ce qui n'est pas injustifié. La sensibilité et l'imprévisibilité de ces éléments de stockage d'énergie restent des éléments particulièrement inquiétants, même si la ou les batteries en question sont reléguées dans les soutes à bagages. En marge de ces préoccupations, les seules probablement qui ont un fondement réel, il s'entend depuis des années la vieille rengaine à propos de la possibilité de perturbations sur les systèmes de navigation, et donc de mise en danger des avions, notamment en phase de décollage et d'atterrissage. Mais, alors que le sujet revient pleinement dans l'actualité au moment où se tient le Salon du Bourget, Aéronautique et Espace, c'est une autre préoccupation qui pointe soudain sur la ligne d'horizon.

Question de sécurité ou de recette(s) ? Une compagnie qui proposerait une connexion Wi-fi ininterrompue pourrait bien disposer d'une arme commerciale redoutable, en particulier pour les vols longs. Mais l'implantation de tels dispositifs, relayés par satellites, est loin d'être une broutille sur le plan économique. Qui pourrait payer ? Passagers, compagnies aériennes, constructeurs ? L'épine financière semble soudain l'emporter sur les rayonnements en 2,4 ou 5 GHz qui pourraient envahir cabine et cockpit. Cela sans même évoquer les éventuelles incidences sur les organismes des passagers dépendant d'une exposition à des ondes radio dans un espace hermétiquement clos.

RETOUR VERS TOUTES LES INFOS

Tag(s) : #L'info en temps réel, #- Télécoms

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :