Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Entre le délicat projet d'Europa City et l'agrandissement (déjà !) de Quartz, hésiter entre l'emballement et l'inquiétude reste plus que jamais d'actualité.

Qu'est-ce qui va changer dans la périphérie de la capitale, d'ici 2024 ? Tout ou presque. Au moment où Paris inaugurera ses olympiades, comment l'espèrent bien des citoyens, bon nombre des programmes actuellement en projet devraient avoir vu le jour. A commencer par ce fameux métro du Grand Paris lequel, déjà, provoque des restructurations des zones urbaines en fonction des trafics prévisibles. Attention quand même à ces prévisions qui, dans le passé, n'ont pas toujours brillé par leur pertinence. A l'Est, notamment, vers la fin des années 70, la ville nouvelle de Marne-la-Vallée avait laissé sur leur faim tous ceux qui comptaient sur ce qui était… prévu par les experts. Mais avec seulement 30% de la population promise ayant réellement élu domicile dans cette terre promise, c'était déjà le projet à l'envers ! Abandon du prolongement du RER A jusqu'à Serris, péage sur l'A4 et même envisagé jusqu'à l'entrée de la capitale (les bases de la barrière de péage avaient même été construites), et autres conséquences qui sont allées jusqu'à faire fuir des familles installées depuis peu. Heureusement, Euro-Disney, devenu Disneyland Paris, est arrivé et a réveillé la région.

En 2024, ce qui aura aussi changé sera la démographie, en pleine conséquence de la prise d'âge de la génération du baby-boom. On risque alors d'avoir davantage besoin d'EHPAD que de centres commerciaux, d'aides à la personne que de drones pour livrer des pizzas. Aujourd'hui, tout le monde a en mémoire les récentes mésaventures des pôles de commerce qui ont émaillé l'avènement de nouveaux lieux, du Millénaire (Aubervilliers) à Aéroville (Roissy), de Plein Air au Blanc-Mesnil à l'ex-Chelles 2, rebaptisé Terre-Ciel, centre réduit à un régime proche du végétatif à l'exception de son hyper Carrefour, une "locomotive" quasi sans wagon (en dépit de la voisine et très grande gare de triage de Vaires-sur-Marne). On aurait pu croire la fièvre immobilière calmée. Cependant, la situation est telle que chaque entité ne voit dans le sauvetage de son avenir que son agrandissement, en principe synonyme d'attractivité accrue, et donc, de conquête d'une part de la clientèle des "copains du coin".

Il y a quelques années, Claye-Souilly a gagné un peu plus de 20.000 m2, pour répondre avant l'attaque à l'ouverture d'un pôle Auchan + Leroy-Merlin (Chauconin, entrée est de Meaux) avec galerie marchande, Les Saisons de Meaux. De son côté, Val d'Europe vient d'inaugurer son agrandissement (encore 20.000 m2). Tout s'enchaîne comme dans un jeu de dominos qui, de point en point, se répercute jusqu'au nord de la capitale, ou le tout jeune centre Quartz (Villeneuve-la-Garenne) vient à son tour de dévoiler son projet d'agrandissement de 30.000 m2. Et pour l'année espérée olympique de 2024, le projet, certes très orienté loisirs, mais avec quand même une belle part de centre commercial, reste intégralement d'actualité. Cette course en avant donne le vertige et déjà, des observateurs osent à voix basse estimer qu'il pourrait y avoir des morts…    

RETOUR VERS TOUTES LES INFOS

Tag(s) : #L'info en temps réel, #Le terrain

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :