Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Au cours de la campagne qui s'achève, la préférence pour les produits de chez nous a occupé bien des débats. Tout cela pour rien, car les clients, très probablement, s'en moquent !

Mais les consommateurs sont un peu comme les acteurs de la politique. Ils sont capables d'affirmer sans confirmer. Outre Atlantique, le phénomène semble totalement comparable. Depuis quelques jours, des enquêtes publiées dans les médias montrent que les appels à consommer "américain" lancés par Donald Trump, nouveau président, sont pour l'heure sans effet. Ce qui ressort prioritairement est simple : les chalands préfèrent ce qui est moins cher, et en pratique laissent au second plan les notions de marques et d'origine.

Ce qui vient en totale contradiction avec ce que ces mêmes consommateurs ont récemment affirmé. Le quotidien USA Today faisait référence il y a quelques jours à un sondage du Boston Consulting Group datant de 2012 dans lequel 9 individus sur 10 s'affirmaient prêts à payer plus cher pour un produit d'origine locale, ce par pur réflexe patriotique.

Voilà qui met aussi en lumière un phénomène qui se propage sur la planète : les sondés répondent une chose, et en pensent une autre. Les moyens de communication semblent doper les courants bien-pensants, et même face à un enquêteur (celui-ci serait-il invisible au bout d'une ligne téléphonique) l'individu n'ose plus dire ce qu'il pense. En serait-il de même lorsque les bureaux d'études interrogent le public sur ses attentes et ses préférences en termes de consommation.?

RETOUR VERS TOUTES LES INFOS

Tag(s) : #L'info en temps réel, #- TOUT LE COMMERCE

Partager cet article

Repost 0