Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le plus ancien média électronique, aussi rapide que le plus haut des débits, reste le champion des taux d'équipements.

Plus de 12 équipements sont recensés pour accéder à cette invention plus que séculaire et toujours à la pointe de la technologie.

300.000 Km/seconde : c'est la vitesse de propagation des ondes radio ou "hertziennes". Les 40.000 Km de la circonférence terrestre sont par conséquent parcourus 7,5 fois dans ce court laps de temps. En 2017, le CSA dresse la liste des appareils capables de capter la radio, désormais par les ondes, de la manière la plus directe, et via une connexion numérique.

99,2% des foyers français sont dotés de l'un, et à haute dose de plusieurs de ces équipements, en tête duquel on trouve… l'ordinateur, présent dans 87% de ces foyers. En matière de radio "pure jus", c'est de loin l'autoradio qui est le plus installé chez les consommateurs, à un niveau deux fois supérieur à celui du classique récepteur "à transistors", précise le CSA. Excepté chez des collectionneurs, le récepteur à lampes (ou "tubes") a depuis longtemps disparu.

Le téléphone mobile arrive en troisième position. Le taux d'équipement des individus en smartphones explique cette position, et attire indirectement l'attention sur ce document statistique. S'il comptabilise les équipements capables d'assumer la diffusion de la radio, il ne reflète en rien ce qu'utilisent les auditeurs pour écouter des programmes. D'ailleurs, il est bien intitulé "Observatoire de l'équipement audiovisuel des foyers", ce qui n'est pas flou, il n'y a donc pas de loup ! Ainsi, si les fabricants de radiateurs électriques d'appoint avaient tous doté leurs appareils de la réception radio, ces derniers seraient aussi en très bonne position dans ce qui permet d'écouter la TSF. Pareil pour les presse-agrumes !

Les taux d'équipement des foyers français début 2017.

Dans la pratique, et grâce aux études d'audiences de Médiamétrie, on en sait davantage, et en particulier que l'autoradio est un vecteur d'écoute très important. Plus de 7 actifs sur 10 vont à leur travail et en reviennent en voiture, ce quotidiennement. La radio est d'ailleurs idéalement adaptée aux déplacements. Omniprésente en voiture, on la retrouve dans les transports en commun. Les écouteurs sur les oreilles connectés à des équipements mobiles y pullulent. Radio, musique enregistrée et autres contenus directs ou en différé s'y mélangent onctueusement. Et dans ce contexte, les mesures d'audience ne sont sans doute pas faciles à établir d'une manière totalement fiable.

La radio "radio" reste très dominante. En dépit de ces données d'équipements impressionnantes, Médiamétrie mentionnait en octobre 2016, dans son étude régulière "126.000 Radio" que 89% des volumes d'écoute radio étaient assurés sur des récepteurs spécifiquement dédiés à la réception… radio, les voies du multimédia ne pesant encore que 11% de ces mêmes volumes. De quoi soutenir deux constats : l'usage détermine bien le choix d'un équipement et, en contradiction avec l'offre surabondante d'équipements multitâches, les consommateurs restent favorables à un équipement pour chaque fonction.

RETOUR VERS TOUTES LES INFOS.

Tag(s) : #L'info en temps réel, #- Repères et chiffres

Partager cet article

Repost 0